Larry Nance Jr. a évité la plongée en eau trouble aux Cavs dans leur habituel 3ème quart galère

Larry Nance Jr. a évité la plongée en eau trouble aux Cavs dans leur habituel 3ème quart galère

À l’inverse des Warriors, les Cavaliers brillent rarement dans le 3ème quart-temps. Le Game 4 remporté 111-102 lundi soir n’a pas échappé à la règle : Boston, en retard de jusqu’à 19 points sur les 2 premiers quarts, a dominé 23 points à 21 sur les 12 minutes ayant suivi la mi-temps. Kevin Love gêné par les fautes et Tristan Thompson un peu à bout de souffle, Larry Nance Jr. est venu à la rescousse. L’ancien Laker s’est particulièrement fait remarquer sur trois actions.

La première après 2 minutes de jeu. Après un tir en déséquilibre de LeBron James suite à une passe douteuse de Jeff Green, Nance a récupéré le rebond offensif avant d’aller obtenir le and one, converti dans la foulée pour redonner 11 points d’avance aux siens. La deuxième sur une perte de balle de Boston récupérée par George Hill. Cherchant un layup facile avant que la défense adverse ne puisse se remettre en place, le meneur a tenté sa chance en vain face à Semi Ojeleye. Boston a semblé prendre le rebond avant un coup de sifflet signalant une faute offensive d’Aron Baynes sur Nance sur le box-out. Deux lancers-francs du Cav plus tard, Cleveland avait cette fois récupéré 13 points d’avance. Le dunk raté de Jayson Tatum une minute plus tard ? Encore lui.

« Avec Larry vous êtes sûr d’avoir de la dureté, de l’envie, il n’a pas peur. Après ne pas avoir joué pendant quelques matchs, je pense que maintenant il voit ce qu’il faut faire. Il s’est maintenu en bonne forme, a fait des 5 contre 5 avec les gars. Le jeu a ralenti pour lui. Il comprend ce que cela demande, ce qu’on doit faire, il a été excellent. » Tyronn Lue

Au mieux dans la période, les Celtics seront revenus à 2 points. Sans Nance (7 points à 5/7 aux lancers-francs, 3 rebonds, 1 passe, 2 contre et 1 interception en 10 minutes) et avec le momentum du côté des Celtics, cela aurait pu être bien pire.

« C’est énorme pour lui. Ça nous a permis de bien terminer le quart-temps. Ça peut s’avérer être énorme pour la suite. » Kevin Love  

via Cleveland.com

Leave a Reply