Donovan Mitchell explique pourquoi il n’était pas du tout satisfait du bon parcours des siens

Donovan Mitchell explique pourquoi il n’était pas du tout satisfait du bon parcours des siens

Parmi les bonnes surprises de la saison il y a eu le Jazz d’Utah. Après la perte de Gordon Hayward, on ne donnait pas cher des chances du Jazz de jouer les trouble-fêtes à l’Ouest et en janvier, alors qu’il devait faire une nouvelle fois avec l’absence de Rudy Gobert, les playoffs étaient loin et beaucoup s’attendaient à ce que l’équipe commence à tanker. Puis tout à coup la dynamique a changé et les hommes de Quin Snyder ont terminé la saison en boulet de canon sous l’impulsion de leur super rookie Donovan Mitchell. Ils ne se sont pas contentés d’aller en playoffs puisqu’ils ont aussi passé le premier tour avant d’échouer face aux Rockets, pas aidés par la blessure de Ricky Rubio. Malgré ce beau parcours, l’équipe, et notamment Mitchell, étaient loin d’être contents et satisfaits.

Je ne voulais pas descendre de l’avion. C’est un sentiment que je n’oublierai jamais, je ne voulais pas descendre de l’avion. C’était dur. Le match était terminé. La série était terminée. La saison était terminée. Il y a tellement de bonnes choses qui se sont passées cette saison. Tellement bonnes. Puis lors de ces matchs contre Houston, tout à coup c’était genre ‘Ok… ça nous échappe.’ Tout était gâché.

Je pense que beaucoup de gens regardent notre équipe de l’extérieur et ils peuvent se dire ‘Oh, la saison du Jazz ? La saison du Jazz a été une victoire.’ Juste parce que nous avons dépassé nos attentes et tout, d’une certaine manière c’était une victoire. Une victoire morale.

Mais ce que vous devez comprendre c’est que nous n’avons pas dépassé nos attentes en étant une équipe qui se satisfait de victoires morales. Nous avons dépassé nos attentes en étant satisfaits de nos victoires. Nous avons dépassé nos attentes en étant des tueurs.

Si nous avions été cette équipe qui ce satisfait des victoires morales, nous ne serions probablement aller nulle part. C’est fou le nombre d’excuses que nous aurions pu utiliser. Nous avons perdu une grosse star lors de la free agency. Il y a eu ces blessures. Ce backourt avec un nouveau joueur et un rookie. Mais man, à aucun moment qui que ce soit dans l’équipe n’a pensé à ces excuses. Nous n’avons pas pensé à ces excuses, ou aux attentes. Nous n’avions même pas la volonté de donner tort aux gens. Vous entendez ça tout le temps, des gars qui sont snobés, qui veulent donc faire leurs preuves. Avec cette équipe, nous n’avions même pas le temps de nous embêter avec ça. Nous n’avions même pas les ego pour nous embêter avec ça. Nous n’étions pas là à nous préoccuper du fait que nous étions snobés ou que le gens avaient certaines attentes ou prédictions à notre sujet. Tout ce qui nous préoccupait c’était d’être les meilleurs. Et tout ce que nous avons eu en tête c’était de remporter un titre.

Via The Players Tribune

Leave a Reply