Klay Thompson : « Je m’en fiche de savoir qui LeBron James a affronté, qui était blessé, il en est à 8 Finals de suite, c’est assez incroyable »

Klay Thompson : « Je m’en fiche de savoir qui LeBron James a affronté, qui était blessé, il en est à 8 Finals de suite, c’est assez incroyable »

Les Golden State Warriors et les Cleveland Cavaliers se retrouvent en Finals NBA pour la quatrième fois d’affilée et si le roster des champions en titre n’a pas tellement changé depuis l’année dernière, celui de la franchise de l’Ohio a lui été totalement chamboulé par le trade de Kyrie Irving cet été puis d’Isaiah Thomas lors de la trade deadline. Et pourtant, les hommes de Tyronn Lue sont parvenus à se qualifier une nouvelle fois pour les Finals, en grande partie grâce à un homme : LeBron James. Ce dernier n’a semble-t-il jamais été aussi bon.

« C’est remarquable. Quand on regarde cinq ans en arrière, quand il était avec Miami et qu’ils jouaient les Spurs en Finals, ces derniers passaient sous tous les écrans pour le mettre au défi de shooter. C’est un gros contraste par rapport à maintenant et ses fadeways à trois points qu’il rentre pour tuer un match. Je pense que sa confiance en son shoot est le point sur lequel il a le plus progressé. C’est assez incroyable qu’un gars que l’on considère comme l’un des meilleurs de l’histoire puisse autant progresser aussi tard dans sa carrière. Ça montre toute son éthique de travail et sa palette technique. Il a vraiment progressé au shoot ces dernières années. » Steve Kerr.

Si les Warriors ont réussi l’exploit d’atteindre quatre fois d’affilée le plus haut stade de la compétition, LeBron James en est lui à huit participations aux Finals consécutives. Et ça, ça impressionne Klay Thompson.

« C’est assez incroyable. Ce sont mes quatrièmes Finals d’affilée, je ne peux même pas imaginer ce que c’est de les faire quatre fois supplémentaires. J’adorerais, mais c’est juste tellement dur… Je m’en fiche de savoir qui il a affronté, qui était blessé. Huit fois d’affilée… Je crois qu’il a dépassé Bill Russell (le pivot des Celtics est en fait à 10 Finals consécutives ndlr). Je ne suis pas certain de la stat exacte, mais il est tout en haut. Le fait qu’il réussisse cette perf dans la NBA moderne est remarquable. Il faut donc lui accorder beaucoup de respect, mais aussi à ses coéquipiers. Ces gars ont été avec lui depuis qu’il est revenu à Cleveland. C’est aussi leur quatrième Finals consécutive donc on ne peut pas discréditer ce qu’ils ont fait. C’est un sport d’équipe, LeBron a avec lui des All-Stars et des gars qui sont dans la ligue depuis longtemps. C’est remarquable qu’ils aient pu dominer l’Est comme ils l’ont fait les quatre dernières années. » Klay Thompson.

Même si, comme le souligne Thompson, le King d’Akron est entouré de bons coéquipiers, c’est bien lui le dépositaire du jeu de l’Ohio. Et c’est aussi lui qui, sans surprise, est ciblé soir après soir par les défenses NBA. Sans que cela n’influe sur sa production statistiques.

« Ce gars est un grand, sa capacité à contrôler un match, à être performant même quand il sait que tout le monde se prépare pour le stopper est impressionnante. Je ne pense pas que ses capacités physiques soient très importantes dans ces moments là, c’est son QI basket lui permet de se sortir de ces situations, quand il doit être plus intelligent que tout le monde. Il sait que ses adversaires ont un schéma pour le ralentir, que les joueurs se préparent à l’affronter. Et pourtant, il est toujours capable de s’imposer et d’être super productif. Sa capacité à réfléchir pendant les matchs est probablement tout en haut, avec celle des meilleurs joueurs de l’histoire. » David West.

L’ailier fort des Warriors Draymond Green est plutôt d’accord avec les conclusions de David West.

« C’est un joueur super intelligent. C’est ce qui le rend spécial. Bien sûr, quand on combine ça avec son physique et son éthique de travail, ça le met avec les meilleurs joueurs. C’est probablement un des gars les plus intelligents de l’histoire NBA. Il comprend vraiment le jeu et c’est une des raisons qui fait qu’il a eu autant de succès. » Draymond Green.

La mission de LeBron James sera énorme cette année, tant les Warriors sont favoris pour remporter le titre final mais s’il y a bien un joueur capable de créer l’exploit, c’est The Chosen One. LeBron tourne à 34 points, 9,2 rebonds et 8,8 passes depuis le début des playoffs. À noter que c’est également le scoreur le plus prolifique de l’histoire en playoffs avec 6 775 pions inscrits et le meilleur intercepteur (414 steals).

Via SF Chronicle et ASAP Sports.

Leave a Reply