Trae Young s’imagine très bien aux Knicks; 3 autres équipes au programme

Trae Young s’imagine très bien aux Knicks; 3 autres équipes au programme

L’ancien meneur d’Oklahoma Trae Young s’est présenté à la draft et est attendu dans le top 10. Le jeune homme a déjà annoncé qu’il rencontrerait quatre équipes : Atlanta, Orlando, Chicago et les Knicks.

Pensez à installer l’appli Basket Infos sur Android ou iOS

Le work out avec la franchise de la Big Apple est le seul qui a déjà eu lieu et Young se verrait bien avec un maillot des Knicks sur les épaules, même si cela voudrait dire qu’il ne sera sélectionné qu’en neuvième position.

« Je veux juste atterrir dans la bonne équipe. Peu importe si je suis pris en 1 ou en 9. Ce n’est pas de mon ressort. Je veux être choisi par la bonne équipe, par la franchise qui me veut vraiment et que je peux aider, amener à un autre niveau. Quand on est enfant, on rêve de jouer dans différentes salles, différentes équipes. Avec les Lakers, avec d’autres franchises, avec les Knicks… On rêve de jouer au Madison Square Garden, c’est une super salle. » Trae Young.

Selon Young, les Knicks ont insisté pour le rencontrer et cet intérêt est réciproque.

« Ils ont vraiment voulu que je vienne et que je fasse un workout. Je n’en fais pas beaucoup, mais je voulais que celui-ci en fasse partie. Les Knicks ont une superbe histoire et une fan base incroyable. C’est la Mecque du basket. J’adore le fait que ce soit vraiment une ville de basket. L’idée de venir ici est alléchante. » Trae Young.

Le jeune joueur a du coup rencontré les dirigeants de la franchise et le coach David Fizdale, nommé il y a quelques jours.

« C’est un super gars et un super coach. D’après ce que j’ai entendu de lui, il est génial, très énergique et il est honnête. En tant que joueur qui veut être excellent, je veux quelqu’un comme ça. Quelqu’un qui va vous pousser et qui va vous rendre meilleur. J’aime vraiment coach Fizdale. » Trae Young.

Malheureusement pour les deux parties, rien ne dit que le meneur sera encore disponible puisque la hype qui l’entoure est très élevée, notamment en raison de sa ressemblance avec un certain Stephen Curry.

« On ne parle pas entre nous (Young a pu rencontrer quelques joueurs NBA comme Chris Paul et Russell Westbrook ndlr) en mode « je suis comme lui ou comme lui ». C’est juste un bon gars. Si j’ai des questions, il est ouvert au fait de me donner des conseils. C’est un super modèle. Nous allons nous affronter dans quelques mois en plus et c’est cool. » Trae Young.

Young a terminé la saison en tant que meilleur passeur et meilleur marqueur de la NCAA. Pourtant, une fin d’exercice mitigée ainsi qu’un physique frêle (1m88 pour 82 kilos) laissent des doutes sur sa capacité à s’adapter à la NBA. Doutes que le jeune meneur fait tout pour effacer, passant notamment beaucoup de temps à la salle de musculation.

« Évidemment, quand on prend du poids, du muscle et que l’on perd de la graisse, notre jeu progresse. Je veux construire mon corps pour être capable de tenir 82 matchs à haut-niveau. Les scouts vont éventuellement voir mes progrès en défense. Je n’ai pas joué un seul match depuis la fin de l’université, mais quand je vais entrer sur le terrain ils vont s’en rendre compte. » Trae Young.

Autre atout du joueur, sa confiance inébranlable. C’est un trait de caractère indispensable en NBA (hein Anthony Bennett) et le jeune homme n’a pas l’air d’être en manque de ce côté là puisqu’il a loupé 21 trois points de suite, sans jamais s’arrêter de shooter.

« Ma confiance ne varie jamais. J’ai le sentiment que me voir mener le pays au niveau des points et des assists a choqué beaucoup de gens, mais pas moi. Ma confiance ne va jamais changer, je veux faire quelque chose de spécial dans cette ligue, même en tant que rookie. Je pense que mon style de jeu sera même plus adapté à la NBA. » Trae Young.

La draft aura lieu le 21 juin prochain.

Voici un focus sur la principale arme de Young, le shoot, et pour en savoir plus sur lui, retrouvez son profil complet ici

Via the New York Post.

Leave a Reply