Dzanan Musa : « J’ai joué contre des légendes à 16 ans […] Ici c’est bien plus facile »

Dzanan Musa : « J’ai joué contre des légendes à 16 ans […] Ici c’est bien plus facile »

C’est parfaitement à l’aise en anglais que Dzanan Musa s’est exprimé devant les journalistes de Denver après son workout avec les Nuggets mercredi. Pour le moment annoncé en fin de 1er tour, le Bosnien de 19 ans et 2,06m qui évolue à Zagreb depuis 2015 transpire la confiance.

« Je pense sans aucun doute être un lottery pick. Les joueurs ici sont plus exposés que nous (les Européens, ndlr), avec les réseaux sociaux, etc. Mais je pense qu’on pourra montrer d’ici 1 ou 2 ans où est notre place.

La NBA c’est mon rêve et je suis proche de le réaliser. Mon objectif c’est de gagner un titre et d’amener de l’énergie et de la confiance à une équipe. Je peux jouer 1, 2, 3. » Dzanan Musa

Né à Bihac, il a quitté sa famille à l’âge de 11 ans pour rejoindre le KK Kos de Sarajevo, à 5 heures de chez lui.

« Je suis tombé amoureux du basket dès que j’ai eu un ballon dans les mains pour la première fois quand j’avais 7 ans. Il y a eu beaucoup de moments difficiles pour moi, mes parents et mon frère après ce choix mais on a surmonté ça parce qu’on aime le basket, que c’est une vraie passion.

J’ai pleuré pendant 3 ou 4 mois tous les jours avant l’entraînement, après l’entraînement et le soir tout particulièrement, parce qu’on se sent seul à 11 ans. Mais Sarajevo est une ville sympa et les gens sont aimants là-bas, donc c’était bien. » Dzanan Musa

Une expérience difficile mais qui l’a clairement endurci pour celui qui connaît bien Nikola Jokic (les deux joueurs partagent le même agent).

« Bien sûr je pense que ça m’a beaucoup aidé, quand vous arrivez d’une petite ville, on vous regarde parfois comme si vous n’étiez rien, et vous devez vous battre contre ça. Je me bats. » Dzanan Musa

Fan de Manu Ginobili pour son style de jeu, son leadership et son sens du collectif, il a aussi grandi en tant que fan de Kobe Bryant, pour sa mentalité de killer.

« J’ai été professionnel à l’âge de 16 ans, donc j’ai joué contre des joueurs de 34, 35 ans, des légendes en Europe, comme Spanoulis ou Diamantidis, à 16 ans. Donc vous n’allez pas mettre 20, 30 ou 40 points sur eux. Ici les gars au lycée ou à l’université mettent 40, 50 points, contre des joueurs de leur âge. Donc c’est bien plus facile pour eux (de se faire remarquer, ndlr). Je ne dis pas que ce sont de mauvais joueurs, ce sont de bons joueurs, mais je pense qu’on devrait avoir plus de couverture média en Europe. » Dzanan Musa via Harrison Wind

Depuis le début de la saison, Musa a pris 8 kilos et en pèse désormais quasiment 93. Sur le terrain, il aime parfois un peu trop fanfaronner au goût de certains. Sa réponse ? Whatever.

« Les gens pensent que je suis arrogant mais c’est juste de la confiance. J’aime célébrer chaque panier, jouer avec le public et les médias, m’amuser. » Dzanan Musa

Leave a Reply