Trae Young : « J’ai vécu l’attention médiatique un an avant beaucoup d’autres rookies »

Trae Young : « J’ai vécu l’attention médiatique un an avant beaucoup d’autres rookies »

Trae Young est sorti de nulle part, ou presque. Le meneur était certes classé parmi les vingt-cinq meilleurs joueurs de sa promotion à la sortie du lycée, une recrue cinq étoiles pour les universités et un même membre de Team USA championne du monde U18 en 2016. Mais il était projeté au second tour de la draft dans le meilleur des cas avant la saison. Après une saison historique Young est devenu la superstar NCAA, et s’est invité parmi les principaux prospects.

À 19 ans seulement, il était sous le feux des projecteurs et surexposé comme un phénomène par les médias. Une expérience dont il en tire maintenant les bienfaits :

« Je pense que ça m’a beaucoup aidé (le fait d’être médiatisé très tôt). J’ai vécu l’attention médiatique un an avant beaucoup d’autres rookies. J’ai traversé différentes choses, l’attention des médias ou des défenses spéciales. Je pense que j’ai connu cette expérience une année avant tout le monde. Cela m’a préparé au niveau suivant, à la prochaine étape et cela me permettra d’être productif beaucoup plus rapidement. »

Le meneur-scoreur a dominé le championnat universitaire, il a envoyé des statistiques folles puisqu’il tournait 27.4 points et 8.7 passes par match. Des questions sur l’adaptation de son style de jeu à la NBA existent, pour lui il n’y a aucun doute à avoir.

« Je pense oui (son jeu s’adaptera). Je pense que mon jeu sera encore plus compatible car il y’aura beaucoup plus d’espaces. Ma capacité à shooter et passer ainsi qu’impliquer mes coéquipiers feront que mon jeu s’adaptera. »

Avec cette étiquette de star, Trae Young était l’homme à abattre. Les équipes lui imposaient une défense spéciale et souvent très physique. Cette expérience lui a été bénéfique et il en ressort que du positif pour son passage dans le monde professionnel.

« On perturbait ma vision en mettant les mains devant mes yeux, il y’avait des prises à deux sur les écrans, sur chaque écran. Je pense que ça m’a aidé de revenir sur mes matchs en analysant les vidéos. Maintenant si cela arrive en NBA, je saurai comment réagir. »

Assuré d’être drafté assez haut, l’ancien Sooner devrait découvrir la NBA la saison prochaine ainsi que ses stars. Il a hâte de jouer contre les références à son poste.

« J’ai hâte de jouer contre tous les meneurs de la NBA. J’en ai connu beaucoup d’entre eux en grandissant. Je connais Russ (Westbrook), je l’ai vu jouer au Thunder. Je connais Steph (Curry), Kyrie (Irving), Chris Paul et Isaiah Thomas. Je connais tous ces meneurs, donc être capable de les affronter, de rivaliser avec eux mais aussi de prendre du plaisir et les battre sera quelque chose de spécial. »

La saison universitaire de Trae Young l’aura préparé au très haut niveau. Il parait mature et n’attend qu’à être jeté dans le grand bain.

Via Atlanta Journal Constitution

Leave a Reply