L’ascenseur émotionnel pour Mikal Bridges lors de la draft

L’ascenseur émotionnel pour Mikal Bridges lors de la draft

La belle histoire de la draft s’est finalement mal terminée. Mikal Bridges est originaire de Pennsylvanie et est allé à l’université à Villanova, dans la banlieue de Philadelphie. Comme en plus sa mère travaille aux relations publiques des Philadelphie Sixers, la boucle aurait été bouclée si le futur rookie était drafté par la franchise de Joel Embiid. Et c’est bien ce qu’il s’est passé puisque Brett Brown a décidé d’utiliser son dixième choix pour faire venir l’ailier. Forcément, ce dernier était aux anges.

[Interview] Elie Okobo : « J’avais dit à mon agent de ne rien me dire »

« Ça représente tout pour moi. Pas le fait d’être chez moi, mais d’être accueilli dans une très bonne organisation avec de très bons coachs qui, je le sais, vont réussir à me faire progresser. Je les rends fier, ils m’ont fait confiance et j’en suis heureux, c’est une bénédiction. » Mikal Bridges.

Et sa mère était au moins aussi heureuse que lui.

« C’est génial, une expérience que je ne vais jamais oublier. Je suis tellement excitée qu’il revienne à la maison pour faire partie de la famille des Sixers. C’est génial ! Go Sixers ! » Tyneeha Rivers, la mère de Mikal Bridges.

Mais la joie fût de courte durée : alors que le joueur et sa mère se réjouissent de leur sort, les dirigeants de Sixers sont en pleine discussion et, quelques secondes plus tard, un trade tombe. Bridges est envoyé aux Suns contre Zhaire Smith, sélectionné en 16ème position et le premier tour de draft 2021 de Miami, non protégé.

« Comment acquérir des assests qui vont permettre d’attirer ou de développer des stars ? Ce pick de Miami pourrait être la clé. Ce pick de Miami pourrait être la pièce qui mène à un trade. » Brett Brown, coach des Sixers et General Manager par intérim.

Dans l’absolu, Brown n’a pas tort. Ce choix de Miami, non protégé, pourrait avoir beaucoup de valeur d’ici trois ans puisque la franchise floridienne peut très bien entrer dans une reconstruction. Et c’est bien l’accumulation de picks de draft qui a permis aux Sixers mais aussi à Boston d’atteindre leur niveau actuel. Seulement, voir Bridges sous le maillot de Philadelphie aurait réjoui une grosse partie des fans de la franchise. Le joueur en tout cas, une fois la déception passée, a tenu à faire bonne figure.

« C’est un business. C’est une bénédiction d’être pris à cette position, d’être en NBA. Il n’y a pas de ressentiment, ce n’est pas comme si j’étais supposé rejoindre les Sixers au début de la draft. Je suis heureux d’être ici, j’ai envie de rejoindre l’équipe. Je sais qu’il y a des jeunes joueurs aux Suns. Je sais que Devin Booker est incroyable, ils ont aussi Josh Jackson. Je les ai regardés joué un peu et je suis très excité. Je sais comment ils jouent, ils courent beaucoup, utilisent un peu de small ball et, encore une fois, je suis excité d’être ici. » Mikal Bridges.

En plus d’être envoyé à l’autre bout du pays, Bridges passe d’une équipe candidate aux Finals NBA à une autre qui squatte les bas-fonds de la conférence Ouest.

Via Arizona Sports, NBC Sports et AP.

Leave a Reply