Sekou Doumbouya : « J’ai le talent pour devenir un jour le meilleur joueur français »

Sekou Doumbouya : « J’ai le talent pour devenir un jour le meilleur joueur français »

Après Frank Ntilikina l’année dernière et Elie Okobo il y a quelques jours, Sekou Doumbouya sera très probablement le prochain Français drafté en NBA. Le nouveau joueur de Limoges est attendu dans le top 5 de la draft 2019 et il fait déjà saliver une grosse partie des scouts NBA. La raison ? Son physique idéal (2m05, pas mal pour un poste 3), ses qualités athlétiques hors du commun mais également son mental taillé pour la NBA.

Retrouvez toutes les rumeurs sur la free agency ici

« Je veux dominer les joueurs contre qui je joue, et ce dans toutes les facettes du jeu. Être dominant pour moi-même et mon équipe, les aider à gagner autant que je le peux. J’ai le talent pour devenir un jour le meilleur joueur français. Je dois juste continuer à bosser. Ça va dépendre de moi. » Sekou Doumbouya.

Le coach de Poitiers (il jouait à Poitiers en pro B cette saison) Ruddy Nelhomme est impressionné par son talent et la manière qu’il a de toujours trouver une solution pour marquer. Comme par exemple lorsqu’il avait mis plus de 30 points à tout juste 13 ans uniquement de la main gauche après s’être blessé sa main droite qu’il utilise habituellement pour shooter.

« Il a toujours eu de l’énergie pour s’améliorer, pour être dominant. Jouer contre des gars de son âge est juste trop facile. » Ruddy Nelhomme.

Son coéquipier Anthony Goods est également sous le charme du jeune homme.

« Sekou a clairement un instinct de tueur en lui. » Anthony Goods.

Ron Anderson Jr, dont le père a joué en NBA, voit un peu de Lamar Odom dans le jeune Français mais ce n’est pas ce qui l’impressionne le plus. Après un très bon match qu’il a terminé avec 26 points, Doumbouya a été plus en difficulté la rencontre suivante puisqu’il n’a pas marqué le moindre point. Dès le lendemain matin, le jeune garçon était de retour à salle pour s’entrainer.

« Ce qui me surprend le plus chez lui c’est sa capacité à rebondir. Je ne me rappelle pas de beaucoup de gamins de 17 ans qui prennent ce genre de choses personnellement. C’est un jeune homme qui essaie de faire du basket son métier mais qui essaie également de profiter de sa jeunesse. » Ron Anderson Jr.

Doumbouya a joué 28 matchs de Pro B pour Poitiers cette saison. Il tournait à 8,5 points et 4,2 rebonds de moyenne. Il évoluera en Pro A l’année prochaine puisqu’il s’est engagé il y a quelques jours avec Limoges.

Via Slam Online.

1 Comment

  1. Dans MyGm il a été drafté en 4eme position chez moi, et j'ai réussi à le récupérer, il est à 78 déjà

Leave a Reply