Confessions de NBAers : Quel est le joueur le plus sous-côté ?

Confessions de NBAers : Quel est le joueur le plus sous-côté ?

Durant la saison NBA nous sommes allés à la rencontre des joueurs NBA pour recueillir quelques confessions sur leur carrière dans le cadre de notre série Ma NBA. Les joueurs ont notamment nommé à notre micro celui d’entre eux qu’ils trouvent le plus sous-côté

Tony Parker

(Il hésite) Mike Conley. Il n’a pas été All-Star parce qu’il était à l’Ouest, et à l’Ouest c’était l’âge doré des meneurs de jeu ! (On mentionne que lui aussi a été privé de quelques sélections, même s’il en a eu six) Bah, voilà, c’est pour ça. Je pense que j’aurais été plus All-Star moi aussi oui, si on n’était pas dans cet âge-là. Mais bon, déjà, de l’être six fois, avec (il insiste sur ce mot) tous les joueurs qu’il y avait à l’Ouest, j’en suis fier.

Goran Dragic : 

Euh… C’est une bonne question ça. (Il prend son temps pour réfléchir) Tu sais quoi ? Je vais encore te dire Avery Bradley. Parce que tout le monde est focalisé sur l’attaque, mais lui il peut vraiment faire les deux côtés du terrain. Il a développé un bon jump-shot en plus, en catch-and-shoot. Et en plus c’est toujours lui qui défend le meilleur joueur dans l’équipe adverse… C’est vraiment unique. Donc peut-être lui oui.

Nicolas Batum :

Mike Conley. J’ai même envie de dire le moins apprécié. Il est sous-apprécié. Il a son argent, certes, mais il n’a jamais été All-Star. Il sait tout faire. C’est un meneur qui va en playoffs tous les ans, qui est dans le même club depuis dix ans… C’est du style comme Tony, Parker. (On lui rappelle qu’il a par ailleurs joué avec un autre meneur très sous-coté, Andre Miller) Oui, bah oui. Oui, oui ! C’est sûr. C’est dans le même style… Conley, c’est tellement un Monsieur Propre. Quoiqu’il arrive, tu sais qu’il va faire un bon match. Tu le sais. Il est peut-être moins flashy que d’autres, mais tu pourras toujours compter sur lui. Il est reliable (fiable), comme on dit ici. Et ça c’est une énorme qualité en soi.

Evan Fournier :

Là, franchement, je n’ai personne en tête. J’y ai réfléchi en plus, on m’a posé la question récemment, et vraiment je ne vois pas.

Jamal Crawford :

Je dirai un gars qui n’a pas été All Star. Mike Conley c’est sûrement le meilleur exemple. Steven Adams aussi est vraiment très, très bon. Il y a pas mal de joueurs comme ça d’ailleurs en NBA. On ne parle pas trop d’eux, tu ne les verras pas au All Star Game, mais ils ne sont pas forcément plus mauvais que d’autres qui y vont (lui-même n’a jamais été sélectionné d’ailleurs)…

Jason Terry :

Probablement Gilbert Arenas. Comme sa carrière s’est terminée tôt, les gens ne se rendent pas compte à quel point c’était de la dynamite en attaque. Son surnom, c’était l’ « agent zéro », mais je peux te dire que le gars avait un arsenal hyper complet. C’était vraiment dur de défendre sur lui, à cause de ça. Si sa carrière ne s’était pas terminée si tôt, on parlerait beaucoup plus de lui. Il était à un niveau énorme. Et en plus il est allé à Arizona lui aussi… (Eric Bledsoe nous interrompt pour nous dire qu’Arizona « ne vaut rien », Terry claque un bon sourire en coin et lâche : « vas-y, demande-lui un peu contre qui on a remporté le titre », avant de répondre lui-même : « Kentucky ! », où jouait Bledsoe…)

Nikola Vucevic :

Peut-être (Goran) Dragic. C’est clair qu’il est « underrated ». Moins maintenant peut-être, mais je pense que si quand même. Parce que c’est un très gros joueur, et il ne reçoit pas assez de crédit par rapport aux autres meneurs. On parle beaucoup de certains autres, alors que lui aussi est très, très fort à sa position. Et cela fait très longtemps qu’il joue bien. Tu as vu ce qu’il a fait à l’Euro ! J’étais assez surpris d’ailleurs que les gens ne savaient pas ici… Ils n’ont pas du tout suivi. C’est un peu normal, c’est le championnat d’Europe, l’Amérique ne joue pas, donc ils s’en foutent un peu, je comprends, mais bon. C’est sûr que pour nous c’est différent. Si on est fan de basket, on va regarder même quand ce n’est pas notre équipe nationale. Et on va suivre les championnats d’Europe, la Coupe du monde, les Jeux olympiques… Les Américains, c’est plus les Jeux olympiques, et puis un peu dernièrement les championnats du monde, mais pas vraiment. C’est surtout les J.O.

Ian Mahinmi :

Je trouve qu’un gars comme Avery Bradley a toujours été underrated. Il fait partie des gars qui, pour moi, font vraiment les deux côtés du terrain. Attaque, défense, il ne dit pas grand-chose, mais c’est tous les soirs. Personne ne lui donne aucun crédit pour tout ce qu’il fait, mais il le fait tous les soirs, sans rechigner… attaque-défense !

Propos recueillis par Antoine Bancharel

Leave a Reply