Une mise en route difficile pour Trae Young

Une mise en route difficile pour Trae Young

Trae Young aura beaucoup de choses à prouver cette saison. Le dernier meilleur marqueur et passeur de la NCAA a inquiété les scouts avant la draft à cause de son physique fluet. Beaucoup estimaient que l’ancien meneur des Sooners avait de grandes chances d’être un bust. Cela ne l’a pas empêché d’être sélectionné avec le cinquième choix de la dernière draft puis envoyé aux Hawks en échange de Luka Doncic. Le problème, c’est que comme tout haut choix de draft, les critiques vont être très durs avec lui en cas de mauvaises performances. Et Trae Young n’a pas du tout bien commencé son expérience avec sa nouvelle équipe lors de la Summer League de Salt Lake City.

Retrouvez toutes les rumeurs sur la free agency ici

Lors du premier match des Hawks contre Memphis, le jeune meneur a loupé ses 10 premiers shoots (dont deux magnifiques airballs à trois points) avant de trouver la mire. Il terminera finalement le match avec 16 points mais à un piteux 4/20 aux tirs dont 1/11 à trois points.

Il y a eu un peu de mieux lors du deuxième match contre les Spurs (12 points à 5/16 dont 1/5 de loin) mais ce n’est clairement toujours pas ça. Le rookie a encore une fois eu beaucoup de mal à se mettre dans le match, loupant 7 de ses 8 tirs en première mi-temps avant de se reprendre en seconde (8 points à 4/8).

Les shoots ne rentrent toujours pas mais j’ai trouvé des moyens, comme lors du derniers match contre les Spurs par exemple, pour avoir de l’impact sur le match. Mon principal souci en ce moment c’est de faire les bons choix. L’équipe ne rentre pas des shoots que l’on rentrera à terme. Je suis content des tirs que l’on a, c’est juste qu’on ne les rentre pas. Ça viendra et quand ce sera le cas tout s’enchainera assez vite. » Trae Young.

Réputé pour ses tirs longue-distance, Young a plus fait parler de lui en pénétration contre les Spurs, notamment lors du dernier quart-temps. C’est aussi une interrogation, arrivera-t-il à être efficace en NBA en pénétration, lui qui n’est pas très explosif.

« Je me sentais à l’aise, je me sentais bien, j’étais entré dans le rythme à la fin du match. J’ai été plutôt bon aujourd’hui dans mes finitions près du cercle. Mais on me met beaucoup la pression en défense, on me fait beaucoup de presse tout terrain. J’essaie donc juste de faire le bon choix, la bonne passe. Et quand j’ai un tir, j’essaie de le mettre. J’obtiens des tirs que je rentre d’habitude mais c’est seulement mon deuxième match en cinq contre cinq depuis la fin de la NCAA. Je dois jouer encore, ça va venir. » Trae Young.

Depuis le début de la Summer League, Young a loupé 14 de ses 16 tentatives à trois points. Mais ça n’inquiète pas son coach Lloyd Pierce.

« Les shoots ne rentrent pas mais je ne dirais pas qu’il est en difficulté. Nous avons mis l’accent sur beaucoup de choses, on regarde comment il facilite le jeu et implique ses coéquipiers. Pour moi, le plus important c’est de voir s’il fait les bons choix. Et ça a été le cas sur beaucoup de possessions. » Lloyd Pierce.

Ça n’a pas empêché les Hawks de perdre leurs deux premiers matchs de Summer League. Attention toutefois, il ne faut jamais rien conclure de matchs de summer league !

Via AJC.

Leave a Reply