Aaron Gordon : « Mon nouveau contrat m’a mis les larmes aux yeux »

Aaron Gordon : « Mon nouveau contrat m’a mis les larmes aux yeux »

Si Nikola Jokic a l’air d’accorder autant d’importance à son nouveau contrat qu’à sa première chaussette, l’ailier fort du Magic Aaron Gordon est apparemment complétement dans un autre état d’esprit. Le joueur de bientôt 23 ans vient de parapher un contrat de 76 millions de dollars sur quatre ans avec la franchise floridienne et il est tout chamboulé par le nombre de zéros sur le chèque qu’il va recevoir.

Bon Plan : Jusqu’à -50% sur le NBA Store (tee shirts, maillots, shorts…)

« Mec, ça m’a mis les larmes aux yeux. » Aaron Gordon.

L’ailier fort était restricted free agent, c’est-à-dire que le Magic avait le choix de s’aligner sur n’importe quelle offre qui aurait été faite à Gordon pour le conserver. Mais il n’y a pas eu besoin d’en arriver là puisque le joueur affirme n’avoir rencontré aucune équipe à part le Magic et les deux parties se sont mises d’accord très tôt dans la free agency.

« Tout doit être pris en compte quand on fait ce genre de choses : les intentions des joueurs, le fit et l’état du marché. Nous voulions montrer à Aaron Gordon le respect qu’il a, à notre avis, mérité lors des quatre ans qu’il a passé au Magic en jouant dur et en travaillant pour progresser en tant que coéquipier et joueur, mais aussi pour son investissement envers la ville. Nous n’avons pas entamé les négociations en présentant une offre faible. Nous sommes entrés dans le vif du sujet assez vite pour lui montrer notre respect. J’ai le sentiment que nous sommes parvenus à trouver un deal équitable pour tout le monde. » Jeff Weltman, président des opérations basket du Magic.

Avec ce nouveau contrat, Gordon devient le joueur du Magic le mieux payé.

« Cela veut juste dire que je vais devoir me prendre en main, mais aussi l’équipe. Nous avons des leaders dans ce groupe, et c’est ce qu’on cherche : que tout le monde pousse dans la bonne direction, ensemble, et que l’on se prenne en main. Nous allons continuer à grandir en tant qu’équipe et avoir un groupe rempli de leaders. C’est ce que nous cherchons. J’essaie de prêcher une culture de la gagne, d’apporter des habitudes de gagnant. L’important dans le basket c’est de gagner. Si on gagne, tout le monde en retire des bénéfices financiers. C’est comme ça que ça marche depuis toujours et c’est ce que j’essaie de partager. Il y a beaucoup de gars talentueux dans cette équipe, si on joue ensemble, on peut créer quelque chose. » Aaron Gordon.

À noter que le deal signé par Gordon est dégressif : l’ailier fort est payé plus de 20 millions lors de sa première année mais cette somme diminue ensuite pour n’atteindre que 16 millions lors de la dernière saison.

Gordon tournait l’année passée à 17,6 points, 7,9 rebonds et 2,3 passes décisives par match.

Via Orlando Sentinel.

Leave a Reply