Alvin Gentry : « Je ne sais pas d’où sort la rumeur comme quoi Anthony Davis ne voulait pas que DeMarcus Cousins revienne »

Alvin Gentry : « Je ne sais pas d’où sort la rumeur comme quoi Anthony Davis ne voulait pas que DeMarcus Cousins revienne »

L’ancien pivot des Pelicans DeMarcus Cousins a enflammé la free agency. Celui qui tournait à 25,2 points, 12,9 rebonds et 5,4 passes décisives par match avant sa blessure a décidé de s’engager avec les champions en titre des Golden State Warriors pour un peu plus de 5 millions de dollars sur un an. La nouvelle n’a pas tardé à faire réagir les fans de NBA qui ont vivement critiqué le choix du pivot, estimant que DMC avait choisi la solution de facilité pour obtenir un titre et avait tué la NBA.

Bon Plan : Jusqu’à -50% sur le NBA Store (tee shirts, maillots, shorts…)

On a ensuite appris que le pivot n’avait pas reçu d’offres à l’ouverture de la free agency (les Pelicans lui en auraient fait une belle avant la fin de saison) et qu’il avait donc décidé de passer un coup de fil à plusieurs franchises, dont les Celtics, les Lakers et Warriors pour s’engager avec eux. Cette nouvelle avait suscité l’étonnement tant les Pelicans semblaient déterminés à retenir le joueur de 27 ans. À priori, Cousins s’entendait bien avec l’autre star des Pelicans Anthony Davis mais le comportement de Davis pendant la free agency a mis à mal cette croyance. Il aurait même été au cœur du processus de recrutement de Julius Randle, signé pour remplacer Cousins. Il n’en fallait pas plus pour que certains en concluent que Davis ne voulait pas revoir DMC aux Pelicans l’année prochaine. Une déduction complètement fausse selon le coach de New Orleans Alvin Gentry.

« Quelqu’un a dit qu’A.D ne voulait pas que Cousins revienne, mais rien ne peut être aussi éloigné de la vérité que cette affirmation. Je ne sais pas d’où ça sort. Cousins a été super pour nous. Tout le monde oublie qu’on a gagné 8 des 10 matchs qu’on a disputé avec lui juste avant qu’il se blesse. Il y a tellement de choses à prendre en compte lors des free agency. Je pense qu’il a été bon pour nous, il a sorti de grosses stats et a créé de bons mismatchs. Je sais que tout va bien se passer pour lui. Il est dans une très bonne organisation, il faut juste qu’il revienne en bonne santé. » Alvin Gentry.

Mais le pivot n’est pas la seule perte à déplorer côté Pelicans. Le General Manager Dell Demps n’a pas non plus réussi à retenir Rajon Rondo, véritable général des parquets et mentor de Davis et Jrue Holiday.

« Évidemment, Rondo a été très important pour notre équipe par rapport à son leadership. Il a beaucoup travaillé avec les gars, particulièrement pour s’assurer que tout le monde s’entendait bien. Il a fait partie intégrale de tout ce qu’il s’est passé l’année dernière. Mais il a choisi de partir ailleurs. » Alvin Gentry.

Pour remplacer ces deux joueurs, Demps a misé sur l’ancien Laker Julius Randle et le meneur Elfrid Payton. Rondo avait un rôle important en termes de leadership mais pour Alvin Gentry, ce n’est pas un souci puisqu’Anthony Davis est maintenant prêt pour endosser le costume de leader à plein temps.

« Je pense qu’AD est en train de devenir le leader de cette équipe. Il a beaucoup progressé l’année dernière sur ce point là et il va continuer à s’améliorer. Je ne suis pas inquiet à ce sujet. » Alvin Gentry.

Les Pelicans ont surpris tout le monde l’année dernière mais il faudra maintenant confirmer. Et ça ne sera pas une partie de plaisir.

Via Nola.com.

Leave a Reply