Le rookie des Celtics Robert Williams touché par un syndrome rare

Le rookie des Celtics Robert Williams touché par un syndrome rare

MassLive (The Republican, Springfield) a révélé ce 10 juillet que le rookie des Celtics Robert Williams (20 ans, 2,08, 27ème choix, Texas A&M 2016-18) souffrait du syndrome de l’artère poplitée piégée (Popliteal Artery Entrapment Syndrome, PAES).

La maladie, qui touche souvent les athlètes, n’est pas considérée comme « trop grave » et les franchises NBA était au courant de celle-ci au moment de la draft. Williams joue avec depuis des années.

Bon Plan : Jusqu’à -50% sur le NBA Store (tee shirts, maillots, shorts…)

Elle reste néanmoins à surveiller puisqu’elle peut nécessiter une opération si les choses n’évoluent pas dans le bon sens. En raison de la position des muscles et des tendons autour des genoux de Williams, ces derniers peuvent venir compresser la fameuse artère poplitée (l’artère principale située derrière le genou), ce qui réduit l’afflux de sang vers la jambe et ce qui peut alors provoquer crampes ou douleurs dans le mollet pendant l’exercice.

On ne sait si cela peut être lié à l’heure actuelle, mais Williams (10.4 points, 9.2 rebonds et 2.6 contres par match en NCAA l’année denrière) doit faire avec une tendinite au genou gauche depuis l’année dernière. Il a manqué 2 des 3 matchs de Summer League de son équipe à Las Vegas pour une contusion au genou survenue dans le 1er quart-temps du premier match des Celtics.

Leave a Reply