Devin Booker : « On n’utilise plus la jeunesse comme excuse »

Devin Booker : « On n’utilise plus la jeunesse comme excuse »

Son entrée dans le club des très, très riches athlètes de la planète (il a prolongé à Phoenix pour 158 millions de dollars sur 5 ans) à peine officialisée, Devin Booker a déjà les yeux rivés sur la saison prochaine. Et il compte bien mettre définitivement derrière lui les années de lose (68 victoires combinées sur ses 3 premières saisons NBA) avec les Suns depuis sa draft en 2015 (13ème position).

« Je crois que je n’ai même pas encore réalisé. Je suis simplement suffisamment béni pour avoir la chance de prendre soin de ma famille et de la famille de ma famille pendant longtemps.

Retrouvez toutes les rumeurs sur la free agency ici

C’est assez émouvant mais c’est quelque chose dont j’ai toujours rêvé. J’ai travaillé très dur pour ça et fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là. Voir que ça paye à ce point c’est incroyable. » Devin Booker

Plus d’argent, plus de pression ? Bien sûr que non pour l’adepte de la Mamba Mentality qui avait planté 70 points aux Celtics le 24 mars 2017.

« De toute façon la pression est là. Tous les ans j’ai eu le sentiment que la pression sur moi augmentait. Les gens découvrent quel genre de joueur je suis donc je dois faire avec différentes types de défenses. C’est mon boulot d’y trouver des solutions. » Devin Booker

Depuis la draft, Booker a été rejoint par Deandre Ayton (1er choix), attendu comme un futur pivot dominant dans la ligue, et qui a déjà fait quelques bonnes impressions en Summer League.

« Ils font des prises à deux sur lui en ce moment en Summer League mais ça n’arrivera pas pendant la saison. Ils ne peuvent pas le faire quand je suis sur le terrain. » Deandre Ayton

À 21 ans seulement, le vainqueur du concours à 3-points 2018 s’est mis à l’abri pour la vie mais ne veut plus utiliser son âge ou celui de ses coéquipiers pour expliquer les mauvais résultats. Désormais, il faudra être plus régulier dans les résultats.

« Je crois qu’on le ressent tous. Le top pick avec Deandre, la façon dont Josh (Jackson) a joué et le tout nouveau coaching staff… donc je pense qu’on est prêt à passer ce palier. On n’utilise plus la jeunesse comme excuse. Rien qu’en parler ça m’excite encore plus. Je suis prêt à jouer et à commencer à gagner des matchs. » Devin Booker

via SB Nation

Leave a Reply