Fière de la signature de LeBron James à Los Angeles, Jeanie Buss n’oublie pas de régler ses comptes

Fière de la signature de LeBron James à Los Angeles, Jeanie Buss n’oublie pas de régler ses comptes

Grâce au remarquable travail de la journaliste d’ESPN Ramona Shelburne, nous avons pu plonger un peu plus dans les coulisses de la signature de LeBron James aux Lakers du côté de la franchise, et plus précisément de Jeanie Buss, présidente et co-propriétaire de l’équipe californienne en tant qu’héritière du légendaire Jerry Buss, décédé en février 2013.

Bon Plan : Jusqu’à -50% sur le NBA Store (tee shirts, maillots, shorts…)

Ce 1er juillet 2018, le temps où elle avait démarré sa carrière dans les pas de son père en tant que GM de l’équipe des Los Angeles Strings (tennis) à 19 ans a dû lui sembler bien loin. Elle venait de signer LeBron James. Cette nouvelle, elle l’a appris via un sms de l’agent de ce dernier, Rich Paul, juste après 17h et qui disait simplement : « Félicitations ».

« Je n’oublierai jamais ce moment, aussi longtemps que je vivrai. Ça rendrait mon père vraiment heureux. C’est quelque chose qu’il aurait voulu accomplir. » Jeanie Buss

Après 5 ans de galère sans playoffs et le départ en retraite de l’icône Kobe Bryant, la récompense. En février 2017, Jeanie Buss a pris la lourde décision de virer son frère Jim Buss (qui l’a mal pris), alors président des opérations basket, puis Mitch Kupchak, GM depuis près de 20 ans. À leur place sont arrivés Magic Johnson et Rob Pelinka. Un changement nécessaire alors qu’en 34 ans sous le contrôle de son père, l’équipe n’avait jamais manqué les playoffs pus de 2 fois d’affilée. Seules quelques personnes au sein de la franchise ont été mis au courant de la rencontre prévue entre Johnson et James le soir du 30 juin.

« Il y avait un sentiment de confiance. Mais je suis déjà passée par là, donc je n’allais pas me laisser prendre quoi que ce soit pour acquis. » Jeanie Buss

Pendant ce temps, Buss a suivi les premières heures de la free agency à la télévision devant l’édition spéciale de l’émission « The Jump » sur ESPN, comme beaucoup de fans de NBA outre-Atlantique. Et vu Paul George annoncer sa re-signature à OKC.

« Magic et Rob se sont vraiment préparés et ont fait leurs devoirs, là où je pense que le régime précédent était un peu plus en mode ‘on lance les dés’ puis ont réagit. C’était le meilleur scénario possible, mais il y avait un plan B, un plan C, un plan D et un plan E.

Retrouvez toutes les rumeurs sur la free agency ici

Ça nous est déjà arrivé d’entamer une free agency sans coach. Comment convaincre quelqu’un de venir si vous ne savez pas quel va être le coach ? Et le régime précédent disait : ‘Et bien, ils auront des retours sur qui sera le coach’. Moi je répondais : ‘Et si vous ne pouvez pas avoir celui qu’ils veulent ?’. Je ne comprenais pas cette façon de faire. »

via ESPN

Leave a Reply