Jerry West : « LeBron James n’a pas été très dur à séduire pour les Lakers »

Jerry West : « LeBron James n’a pas été très dur à séduire pour les Lakers »

Jerry West est une légende en NBA. Mr Clutch a été All-Star lors de ses 14 saisons de carrière, a inscrit de 27 points de moyenne lors de 932 matchs qu’il a disputé et, plus important encore, c’est sa silhouette que l’on voit sur le logo de la NBA. Même une fois sa carrière de joueur terminée, West a continué à rencontrer le succès en tant que dirigeant. C’est lui, entre autre, qui a aidé les Lakers a assembler l’équipe a remporté trois titres au début des années 2000, ou qui était conseiller des Warriors qui viennent de remporter 3 titres. Le Logo est particulièrement attaché à la ville de Los Angeles puisqu’il a évolué toute sa carrière de joueur aux Lakers. Il est d’ailleurs retourné au début de la saison dans la Cité des Anges en tant que consultant pour la franchise des Clippers.

Bon Plan : Jusqu’à -50% sur le NBA Store (tee shirts, maillots, shorts…)

Forcément, West a été interrogé sur la grande actu de cette free agency, l’arrivée de LeBron James aux Lakers. Et il a été clair sur un point, il comprend très bien les joueurs qui choisissent de quitter leur franchise.

« C’est ahurissant de voir à quel point les gens deviennent fous pour rien du tout ces temps-ci, par exemple pour les départs de LeBron James ou Kevin Durant. De mon point de vue, les joueurs ne doivent aux villes aucune excuse, et certainement pas LeBron, qui a tant fait pour Cleveland. » Jerry West.

Comme expliqué plus haut, Jerry West a joué toute sa carrière pour les Lakers. Et il valide totalement le choix de James de rejoindre Los Angeles puisque lui-même y a passé de superbes années, même s’il regrette un peu que les autres équipes n’aient pas eu leurs chances.

« Avec tout le respect que j’ai pour les Lakers, qui ont très bien géré tout ça, LeBron n’a pas été très dur à séduire pour eux. Il voulait venir à Los Angeles, il voulait jouer pour les Lakers. Point barre. Il pense à sa famille, il a une maison ici (deux en fait, ndlr) et un fils de 13 ans dont il veut qu’il aille dans une école à Los Angeles. Il sera une célébrité ici, c’est sûr, mais c’est un endroit où, de temps en temps, il pourra se perdre, être lui-même. Ce n’est pas le cas partout. Ce facteur là, ce n’était pas une considération pour moi quand je suis arrivé en 1960. J’avais 22 ans et je ne connaissais rien. Je ne recherchais pas la célébrité et je n’en ai pas eue. Le fait que LA soit une super ville pour sortir n’avait aucune importance pour moi parce que je ne sortais pas. Mais, plus que tout, mon sort dans le basket est venu grâce à mon association avec cette ville et les Lakers. Ça a été ma rampe de lancement. Jouer avec Elgin Baylor, Wilt Chamberlain… Et pour les fans ! Malgré toutes nos Finals perdues (huit..) avant de gagner un titre, ils ne nous ont jamais tournés le dos. J’espère que LeBron aura la même expérience ici. Vraiment, j’espère qu’il trouvera le bonheur que j’ai trouvé. Mais pas contre les Clippers. » Jerry West.

Via Sports Illustrated.

 

 

 

Leave a Reply