Steve Mills : « Nous n’avons jamais dit que notre but ultime était d’avoir du cap space en 2019 »

Steve Mills : « Nous n’avons jamais dit que notre but ultime était d’avoir du cap space en 2019 »

Malgré les résultats sportifs en demi-teinte de la franchise depuis quelques années, les New York Knicks ont encore des arguments à faire valoir pour attirer des free agents. L’opportunité de jouer à Big Apple pour une franchise mythique et dans l’une des salles les plus connues du monde, le Madison Square Garden, ne laisse pas tout le monde indifférent. En plus, le front office est parvenu à assembler une équipe avec des jeunes à potentiel, capables de bien progresser et de remettre la franchise sur les bons rails dans les années à venir.

Retrouvez toutes les rumeurs sur la free agency ici

On pourrait donc penser que les dirigeants ont pour intention de se positionner sur la prochaine free agency pour attirer un joueur de haut standing. D’autant plus que les derniers moves, et notamment la signature pour un an de Mario Hezonja, permettait aux Knicks de garder du cap pour offrir de gros contrats l’été prochain. Mais selon Steve Mills, le président de la franchise, le plan est avant tout de développer les jeunes.

« Nous n’avons jamais dit que notre but ultime était d’avoir du cap spcace en 2019. C’est juste une coïncidence due à la manière dont nos contrats se sont goupillés. Pour prendre le cas de Mario, il n’y a aucune raison de penser, s’il joue bien, qu’il ne devrait pas faire partie de nos plans. Notre but est d’assembler une équipe des Knicks qui pourra être compétitive sur le long terme, de construire un groupe autour des jeunes que l’on a draftés pour qu’ils s’améliorent. Il se trouve que l’on aura du cap, mais ce n’est pas le but que l’on recherche. » Steve Mills.

Mais Steve Mills ne ferme pas pour autant la porte à cette éventualité.

« Nous voulons créer un environnement qui va permettre aux jeunes de s’améliorer. Nous avons vu ça comme une opportunité de créer du cap et d’attirer un joueur en 2019 pour l’ajouter à ce que nous essayons de faire. » Steve Mills.

Pour recruter une star, les Knicks ont intérêt à garder beaucoup d’espace sous le cap afin d’être en mesure d’offrir un contrat max pour leurs cibles. À l’heure actuelle, la franchise a 64 millions de dollars d’engagés pour la saison 2019/2020 (pour un cap estimé à un peu plus de 100 millions). Seulement, il leur reste encore à gérer la prolongation de contrat de Kristaps Porzingis. Les Knicks peuvent lui offrir 157 millions de dollars sur cinq ans (et ils le feront surement). Mais si ce contrat est signé avant octobre, leur flexibilité financière sera réduite de près de 10 millions de dollars.

« On va continuer à rester en contact avec Kristaps. Il fait partie du plan à long terme et on va trouver quel sera le timing idéal pour parler de la négociation. Nous sommes confiants par rapport à notre relation avec lui et nous allons travailler ensemble pour trouver une solution. » Scott Perry, le General Manager des Knicks.

Via The New York Post.

Leave a Reply