Tyronn Lue : « Il y a des choses sur lesquelles Collin Sexton doit travailler et s’améliorer mais je suis très content de ce qu’il a montré »

Tyronn Lue : « Il y a des choses sur lesquelles Collin Sexton doit travailler et s’améliorer mais je suis très content de ce qu’il a montré »

Ce n’est que de la Summer League, mais les dernières sorties du rookie des Cavs Collin Sexton sont très encourageantes. Le dragster vient de poser 25 points, 4 rebonds et 7 assists sur la tête des Kings. Depuis le début de la Summer League, Sexton tourne à 18,8 points par match.

Retrouvez toutes les rumeurs sur la free agency ici

La performance de Sexton a permis à Cleveland de se débarrasser de Sacramento et de se qualifier pour le deuxième tour de la phase à élimination directe de la Summer League de Las Vegas où ils affronteront les Rockets. Rockets dont le meneur titulaire, un certain Chris Paul, connait bien Sexton et lui donne régulièrement des conseils.

« Chris est un gars avec qui je peux parler de différents sujets, spécialement quand je jouais dans son équipe (lors d’un tournoi AAU en 2016). Il m’a beaucoup aidé pour traverser tout ça, le processus de la draft et tout ça. » Collin Sexton.

Parfois comparé à Russell Westbrook pour son intensité, Sexton a été plutôt propre pour le moment, réussissant 47% de ses tirs et faisant parler sa vitesse pour obtenir des lancers. Ses belles performances lui ont attiré des félicitations de la part du front office, du staff des Cavs et de ses coéquipiers.

« Collin a été très bon. J’aime la façon dont il attaque le panier, il est bon sur pick-and-roll, il est efficace sur ses jumpshots et il fait les bons choix. Il y a des choses sur lesquelles il doit travailler et s’améliorer mais je suis très content de ce qu’il a montré. » Tyronn Lue, le coach des Cavs.

« Son esprit de compétition est contagieux. Je pense que tout le monde apprécie qu’il soit dans les parages. » Koby Altmean, General Manager.

« C’est un super gars, j’aime comment il joue parce qu’il aime quand ça va vite. » Cedi Osman.

Mais ce n’est pas pour autant que le garçon de 19 ans prend la grosse tête, et son maitre-mot est le même qu’au début de l’été : apprendre.

« J’essaie juste d’aller sur le terrain, de retrouver mon rythme et de d’apprendre au vol. Les trois premiers matchs sont ceux dont il faut apprendre et corriger ses défauts. C’est le plus important. » Collin Sexton.

À noter que les Cavs auraient refusé une offre des Hawks pour monter dans la draft, preuve que Sexton, sélectionné en huitième position, est plus qu’un lot de consolation pour le front office.

Via Cleveland.com.

Leave a Reply