[Podcast] Nikola Jokic, la star secrète

[Podcast] Nikola Jokic, la star secrète

Toujours pas de vacances pour L’Echo des Parquets, qui quelques jours après le hors série que vous avez particulièrement apprécié, se penche aujourd’hui sur la star des Nuggets Nikola Jokic, qui re-signé cet été.  Nico (@StillBallinUnba), Lucas (@SwitchtoLK) et Antoine (@Tartrou) sont derrière les micros pour ce nouvel épisode

Vous pouvez également télécharger l’épisode ici 

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter (@LchoDes) pour avoir accès à toutes les informations, ou à retrouver l’émission sur iTunes

3 Comments

  1. Post très intéressant.
    L’idée qu’une uber défense est le plancher quand une uber attaque est le plafond est assez intéressante, même si je ne suis pas sûr d’être d’accord dans l’absolu. A première vue et sans avoir pris le temps de trop y réfléchir (et indépendamment de la question de Jokic), je ne suis pas sûr que la défense ne puisse pas être aussi le plafond et l’attaque être le plancher. Tout dépend plutôt selon moi du niveau de jeu et de constance dans chacun de ces domaines.
    On a coutume de dire que le facteur aléatoire est plus prégnant en attaque, d’où (je pense) cette idée de plafond plutôt que de plancher mais cet élément aléatoire existe aussi en défense (il y a des matchs où les tirs adverses rentrent même s’ils sont contestés, des matchs où les tirs adverses ratent même s’ils sont ouverts). Cela dit, il y avait une forte portée pédagogique dans les propos de ton coach dans le sens où la défense c’est beaucoup d’implication/d’énergie qui plus est d’une façon constante et que faire comprendre à des joueurs que la défense détermine en quelque sorte le niveau de jeu minimum d’une équipe est certainement un bon moyen d’atteindre cet objectif d’implication constante.
    Cela dit pour le cas de Jokic, je suis d’accord, ça colle. D’ailleurs, je te renvoie à un échange qu’Antoine, moi et un auditeur avons eu sur twitter où ce dernier nous demandait qui on choisirait entre Jokic et notamment les gros pivots défensifs comme Rudy Gobert et Clint Capela (Steven Adams était aussi présent dans un style plus équilibré dirons-nous). L’épais tweet que j’ai fait poursuit la réflexion dans ce sens : https://twitter.com/StillBallinUnba/status/102693
    -Obligé de faire ce post en deux fois sinon ça ne passe pas-

  2. -suite donc-
    D’ailleurs, ce tweet répond en partie à ta seconde remarque sur la facilité de construction d’équipe autour de lui. Cela étant dit, je suis parfaitement d’accord avec ton développement (nécessité d’avoir un staff qui comprend comment maximiser ce joueur atypique, d’avoir les joueurs particuliers qui collent bien avec ses caractéristiques propres, le fait que ce sera une configuration un peu inédite et donc qui risque de nécessiter quelques tâtonnements, la question du fighting spirit) et cette idée qu’on avance un peu en terrain inconnu, sans trop de repères (tant pour le GM, le coach et les joueurs autour de lui), ce qui en un sens complique la tâche. Mais comme dit sur twitter, son profil (et un peu à condition qu’il devienne bien ce go-to-guy au scoring qu’il a montré sur la fin) fixe tellement de choses à fortes valeurs ajoutées (gros playmaking, gros scoring, spacing absolu) et à un niveau tel que les blancs à remplir autour me paraissent moins difficiles à combler. Ce que tu soulèves est par contre pertinent en terme d’alchimie et d’automatismes entre les joueurs. Et là effectivement c’est une vraie question.
    (S’il devient un gros compétiteur d’ici 1 ou 2 ans, c’est pas grave on se sera moins fait avoir qu’avec Kawhi Leonard qu’on ne voyait pas pouvoir devenir un vrai franchise player à cause de son incapacité, à l’époque, à se créer son tir tout seul. Cela dit, ce n’est pas désagréable de voir un joueur exploser ainsi ses limites).

    Pour le son, tu as raison. On subit un peu les limites du podcast amateur et bénévole. Je prends note de tes suggestions et des références des micros. On regarde ça. Et merci pour tes bons mots sur l’émission, ça fait plaisir.

    1. Je suis tout à fait d'accord sur l'importance capital de l'aspect "mental" de Jokic. Il y a là un carrefour décisif qui peut changer beaucoup de choses. Par contre, il me semble qu'il est toujours difficile de faire de ce genre de joueur un peu "bohème" un véritable conquérant comme on le voudrait. Boris Diaw en est un peu exemple. C'est donc un défi assez difficile. Ce sera intéressant de voir comment sera la suite de ce point de vue.

      Ah ah, c'est noté, on te compte parmi nos potentiels contributeurs si on se lance dans un crowfounding. Je ne crois pas qu'on n'ait encore jamais réfléchi à faire ça, mais il serait effectivement peut-être tant d'y penser. Merci pour ton soutien, on va en discuter entre nous.

Leave a Reply