Ted Leonsis, propriétaire des Wizards : « Je pense que l’effectif a plus de profondeur que jamais »

Ted Leonsis, propriétaire des Wizards : « Je pense que l’effectif a plus de profondeur que jamais »

On avait l’habitude que chaque année John Wall, Bradley Beal et compagnie nous expliquent que les Wizards n’avaient jamais été aussi bien armés et qu’ils étaient parmi les favoris pour décrocher le titre. Et bien comme si ça ne suffisait pas, le propriétaire de la franchise, Ted Leonsis s’y met également.

Jusqu’à 40% de réduction sur les Jordan Retro. C’est ici :

« Si vous regardez le roster des Wizards, je pense qu’il a plus de profondeur que jamais. À mon avis, l’Est sera très compétitif mais je ne pense pas qu’on sera dépassé. Nous allons avoir une très bonne équipe cette année. » Ted Leonsis.

Bon, pour sa défense, les Wizards ont été plutôt actifs cet été et se sont renforcés. Ils ont signé l’ancien Cavalier Jeff Green et se sont débarrassés de Marcin Gortat, qui entretenait des rapports compliqués avec John Wall contre Austin Rivers. Mais surtout, ce sont eux qui ont recruté Dwight Howard après qu’il se soit fait couper par les Nets. Le pivot tournait la saison passée à 16,6 points et 12,5 rebonds par match et il ne sera payé que 5,3 millions par la franchise de la capitale.

Le point négatif, c’est peut-être le vestiaire puisque la saison passée l’ambiance semblait être un souci et les différents caractères étaient compliqués à faire cohabiter. Rajouter Dwight Howard, qui ne cesse de se faire balader de franchise en franchise depuis son départ du Magic et qui se traîne une mauvaise réputation, pourrait se révéler être une mauvaise idée. Mais pour Leonsis, l’image de Dwight Howard ne reflète pas la personne qu’il est.

« Je pense que c’est un problème créé par les médias et que ce n’est pas lié au basket. Il aurait pu signer dans beaucoup d’équipes, tout dépend de la place sous le cap. Dwight est payé comme un joueur au max, on ne lui verse qu’une mid-level exception (il touchera 19 millions de dollars de la part des Nets en plus de 5,3 des Wizards ndlr). Il sera une super addition pour l’équipe, il veut être ici et nous avons besoin d’un gars comme lui qui peut courir, défendre, et prendre des rebonds. Il est à un moment de sa carrière où il touche beaucoup d’argent. Il est au max au final, entre ce que lui verseront les Nets et nous-mêmes. À ce prix, je pense que c’était la meilleur addition possible que nous pouvions faire à ce poste. » Ted Leonsis.

Quand on lui demande de noter l’intersaison de son équipe, Leonsis ne fait pas dans la demi-mesure.

« Je pense que les deux front office (Des Wizards et des Washington Capitals, équipe NHL qu’il détient également et qui est championne en titre ndlr) méritent un A. Quand une saison se termine, il faut s’asseoir et dire : « On veut faire ça ! » Pour les Wizards, nous avions besoin de plus d’équilibre et de profondeur pour être prêts en cas de blessure. On veut avoir des joueurs interchangeables et adaptés à la nouvelle NBA, que ce soit au poste de pivot, sur les ailes ou sur le backcourt. Je pense qu’on peut avoir une profondeur de dix ou onze joueurs. » Ted Leonsis.

Le riche propriétaire imagine déjà son équipe faire jeu égal avec les Sixers en cas de confrontation en playoffs.

« Quand on regarde les équipes contre qui on pourrait jouer, il y a Philadelphie. La franchise est en pleine ascension et ils sont très bons. Et bien nous avons deux joueurs très grands et athlétiques (Howard et Ian Mahinmi ndlr) qui ont une mentalité défensive et qui seront très utiles. » Ted Leonsis.

Les Wizards ont terminé huitièmes de la conférence Est l’année dernière et se sont faits éliminer au premier tour des playoffs par les Raptors.

Via Washington Post et NBC Sports.

Leave a Reply