Gilbert Arenas revient sur la partie de cartes qui a peut-être ruiné sa carrière NBA

Gilbert Arenas revient sur la partie de cartes qui a peut-être ruiné sa carrière NBA

Si Gilbert Arenas et Javaris Crittenton n’avaient pas fait une partie de Bourré (mélange de poker et d’Atout Pique) dans l’avion et alors qu’ils jouaient pour les Wizards, il n’y aurait peut-être jamais eu 4 armes à feu dans leur vestiaire le 21 décembre 2009.

Et ils ne seraient peut-être jamais partis aussi tôt en retraite (ou en prison, c’est selon), même si dans le cas du meneur, les blessures n’ont pas aidé. Première précision sur cette fameuse partie, Arenas l’a rejoint en cours de route après une sieste, et alors que Crittenton était déjà sur une très mauvaise série. Très à l’aise financièrement (il était payé 16.2 millions de dollars en 2009-10, contre 1.48 pour son coéquipier), il a donc pu acheter son droit d’entrée, l’équivalent du pot en cours (1100$ à ce moment-là).

Jusqu’à 40% de réduction sur les Jordan Retro ici

Grand adepte du trash-talking, Arenas a poussé à bout un Crittenton dégoulinant de sueur qui n’avait déjà plus beaucoup de chance de gagner alors que JaVale McGee, également engagé dans la partie, avaient toutes les meilleures cartes en main.

« L’avion atterrit et Javaris dit à JaVale : ‘Donc tu vas me laisser perdre mon argent comme ça ? Tu ne vas même pas être un vrai et me laisser une chance de le récupérer ? C’est le genre de trucs qui te met dans la merde dans la rue ça’. Et moi j’étais genre : ‘Javaris, je vais brûler ta voiture pendant que t’es dedans. Ensuite on trouvera un extincteur pour t’aider’. Et il m’a dit : ‘Ok ben je vais juste te flinguer alors’. Et j’ai dit : ‘Man, je t’apporte les guns !’ » Gilbert Arenas

Le triple All-Star aujourd’hui âgé de 36 ans a expliqué à Action Network que c’est sa nature compétitive qui avait parlé.

« Je prends n’importe quel pari. Qui va mettre le plus de shoots du milieu du terrain ? 100 000 dollars, 5 shoots. Tout est une question de confiance quand vous êtes un athlète. Si vous en manquez, ça en dit long sur le joueur que vous êtes. Je peux avoir avoir perdu 40 0000$, si j’ai irrité quelqu’un au point qu’il a l’impression d’en avoir perdu 20, je suis content. J’ai gagné. Je ne me sens pas comme le plus gros loser de la soirée. » Gilbert Arenas

Et que l’argent n’était pas l’élément n°1 de ces parties très tendues et répandues dans la ligue.

« Si vous mettez Tiger Woods, Michael Jordan et Floyd Mayweather à une table de paris, ce n’est pas une question d’argent. L’argent ils l’ont. Ce qu’ils veulent c’est vous détruire, vous faire mal. » Gilbert Arenas

Il y a 3 ans, Arenas avait déjà donné sa version des faits après que Caron Butler ait raconté cet épisode dans son livre.

Leave a Reply