Les Knicks devraient se débarrasser de Joakim Noah avant le training camp

Les Knicks devraient se débarrasser de Joakim Noah avant le training camp

Au début du mois de juillet les dirigeants des Knicks Steve Mills et Scott Perry avaient confié que jusqu’à preuve du contraire Joakim Noah était un membre des Knicks, mais sans trop se mouiller sur son véritable avenir. Si on en croit ESPN le plan serait de s’en débarrasser avant le training camp et il serait très peu probable qu’il soit réintégré à l’équipe la saison prochaine malgré l’arrivée de David Fizdale.

Partez à New York pour assister à plusieurs matchs NBA

Jusque là l’option de le couper en utilisant la stretch provision (c’est-à-dire en étalant son contrat sur plusieurs saisons) n’était pas vraiment d’actualité mais Perry et Mills auraient changé d’avis à ce sujet et devraient le faire après le 1er septembre s’il n’est pas transféré d’ici-là.

Un transfert est très peu probable puisqu’il reste au Français de 33 ans, 2 ans de contrat pour 37.8 millions de dollars. Les New Yorkais ont tenté durant l’été de le transférer mais ils n’ont jamais pu trouver de partenaire de trade sérieux. Ils ne seraient notamment pas prêts à lâcher des atouts pour faire passer la pilule.

Attendre le mois de septembre permettrait aux Knicks d’étaler le reste de son contrat avec un impact moindre sur le salary cap. En utilisant la stretch provision après le 31 août réduirait le cap hit à 6.4 millions de dollars, soit une économie sur le salary cap de 12.9 millions de dollars. Ils auraient ainsi seulement 6.4 millions de dollars de moins à disposition lors des étés 2020 et 2021.

Son salaire de 18.5 millions de dollars en 2018-19 sera inclus dans le salary cap de la franchise, même si les Knicks pourraient réduire le montant à payer en négociant un buyout ou en renonçant au set-off dans son contrat (plus d’infos ici)

Leave a Reply