Ben Simmons : « Je veux que notre équipe soit le visage de la ligue, pas seulement de la conférence Est »

Ben Simmons : « Je veux que notre équipe soit le visage de la ligue, pas seulement de la conférence Est »

L’an dernier, pour l’attribution du trophée de Rookie of the Year, il y a eu débat ! Si comme prévu, Ben Simmons a fini par le remporter, Donovan Mitchell, voire Jayson Tatum auraient bien pu lui rafler la mise au dernier moment. Il explique ce qui, pour lui, a fait la différence.

« Je pense que c’est la régularité que j’ai eue tout l’année, la façon dont j’ai joué en parallèle de la façon dont l’équipe a progressé toute la saison. Dans ma tête, ça a toujours été moi le Rookie of the Year, mais vous lisez des choses et ça dépend aussi de comment les gens votent. Je pense que les gens qui ont voté ont eu raison. Donovan Mitchell est un très bon joueur, une très bonne personne de ce que j’ai vu en le fréquentant un peu. Mais tout le monde ne peut pas avoir sa part du gâteau ! » Ben Simmons

Ben Simmons ne le cache donc pas : il a beaucoup de confiance en lui. Il faut dire qu’après avoir été comparé toute l’année à des légendes comme Magic JohnsonLeBron James ou Oscar Robertson, il serait dommage de baisser les yeux. Ceci dit, il ne prend rien pour acquis, conscient que le travail est nécessaire pour répondre aux attentes des fans et observateurs.

« Je travaille ! J’essaie d’apporter de nouveaux éléments à mon jeu pour atteindre le niveau supérieur. Cela n’arrivera pas en une seule saison, mais si je continue à ajouter des petites choses à mon jeu tout en continuant de progresser, j’atteindrai le niveau que je veux atteindre. Mon truc est de trouver ce que je peux apporter à mon jeu pour atteindre ce niveau : des moves avec le ballon, des moves sans le ballon, de nouveaux spots d’où je peux mettre les shoots et répéter ça en boucle. J’ai toute la saison pour faire ça et être prêt pour les playoffs. » Ben Simmons

Devenu spécialiste du triple-double dès sas saison rookie, il est vrai que l’Australien a impressionné, tout comme son équipe des 76ers, capable de terminer à la 3e place de la conférence Est. Pourtant, en playoffs, face à l’agressivité du Miami Heat ou le jeu de vétérans de l’équipe des Celtics (pourtant composée essentiellement de jeunes joueurs), le meneur de jeu a connu plus de difficultés dont un match à seulement 1 point marqué qui lui a valu certaines moqueries. Ben Simmons doit donc désormais apprendre à mieux garder la balle et à trouver des solutions offensives quand la défense le cible et se concentre sur lui.

« Pour beaucoup d’entre nous, c’était une première en playoffs. Les Celtics les ont déjà faits avant. Ils avaient déjà été dans cette position où leur objectif était de se qualifier pour les finales de conférence. Maintenant, chacun de nous sait à quoi s’attendre en playoffs. Ça va être très excitant et ce sera de grosses batailles qui que l’on affronte. Nous attendons des moments comme ceux-là avec impatience ! Nous sommes évidemment déçus d’avoir perdu contre Boston au deuxième tour, mais en même temps, notre objectif était au départ seulement d’atteindre les playoffs. Nous avons réussi. Maintenant nous sommes de retour au laboratoire et on assemble l’équipe pour être prêts à être compétitifs sur cette nouvelle scène. » Ben Simmons

Ce qui est intéressant c’est que les Sixers ont décidé de prôner la continuité cet été, ne réalisant que peu de transferts et ajoutant des joueurs comme Mike Muscala et Wilson Chandler au noyau déjà composé de Ben Simmons, Joel EmbiidDario SaricRobert Covington et J.J. Redick qui l’an dernier, selon l’Australien, avait montré une cohésion incroyable. Avec le départ de LeBron James sur la conférence Ouest, il pourrait y avoir une place pour les 76ers en finales NBA, même s’il faudra surmonter (entre autres) l’obstacle Boston. Mais cela ne suffit pas à Ben Simmons : il ne veut pas des finales, il veut des titres !

« Je veux que notre équipe soit le visage de la ligue, pas seulement de la conférence Est. Pour arriver à mes objectifs, il faudra que l’on soit capable de rivaliser avec chaque équipe puis de les battre. Je ne veux pas vraiment nous voir, mes coéquipiers et moi comme au même niveau que ces équipes. Nous devons juste les battre et aller de l’avant qui que ce soit en face pour atteindre le sommet. » Ben Simmons

Si sur le parquet le niveau est là, le mental semble aussi l’être en dehors. Certains lui promettent d’ailleurs déjà de devenir le futur produit marketing de la ligue. Les sponsors l’ont bien compris, et même s’il a accepté d’être sur la jaquette de la version océanienne de NBA 2K19, il ne souhaite pour le moment pas trop consacrer de temps aux activités annexes et construire en business empire comme LeBron James l’a fait.

« Je veux tout d’abord déposer ma marque sur le parquet. Ensuite je l’étendrai en dehors ! Je suis un basketteur avant tout et je dois aussi être un exemple pour les enfants.  Pour moi, chacun a des choses dans la vie qu’il ne peut pas toujours exploiter sans être sous les projecteurs. Du coup, j’essaie de faire en sorte d’être sûr de profiter de cette lumière pour être un role model en tant que joueur de basket quoi qu’il arrive en parallèle dans ma vie. Mais en même temps, si des choses sont dites, je sais qui je suis, ma famille sait qui je suis et les gens qui m’entourent le savent également. Donc tant que je reste honnête avec qui je suis et que j’arrive à faire la distinction entre vie professionnelle et vie privée tout ira bien. » Ben Simmons

Tous les signaux semblent donc au vert pour Ben Simmons, chose qu’il a l’habitude de gérer depuis son plus jeune âge. Mature aussi bien en interview que sur le terrain, le joueur de 21 ans a la tête sur les épaules, conscient du travail qu’il a à fournir, mais aussi de l’image qu’il renvoie au public. Voilà des traits de caractère qui pourraient bien correspondre à ses plus grandes qualités pour atteindre les sommets qui lui sont promis.

Via Fox Sports

Leave a Reply