Tony Parker : « Quand Michael Jordan m’a appelé, l’affaire était dans le sac »

Tony Parker : « Quand Michael Jordan m’a appelé, l’affaire était dans le sac »

Arrivé à Charlotte où le training camp va débuter dans quelques heures, Tony Parker est revenu une nouvelle fois sur son choix de rejoindre les Hornets.

« Je voulais juste quelque chose de différent, expérimenter quelque chose de nouveau. J’ai été avec les Spurs pendant longtemps, 17 ans. J’ai en quelque sorte compris que c’était la dernière année pour Manu et pour moi, je voulais juste voir autre chose, aller à l’Est et faire quelque chose d’autre en NBA. J’ai réalisé tout ce que je voulais accomplir avec les Spurs. Ils ont été incroyables pour moi, mais j’avais le sentiment qu’il était l’heure d’aller dans une autre direction. Cela a aidé que Nicolas Batum soit là parce que c’est comme mon petit frère. Nous jouons ensemble depuis longtemps avec l’équipe nationale française. J.B. (James Borrego), le nouveau coach, a été avec moi pendant 10 ou 12 ans en tant qu’assistant des Spurs. J’ai toujours eu une super relation avec lui. Quand il m’a appelé j’ai trouvé que ça pouvait être un super challenge de l’aider pour sa première en tant que coach (Il a coaché le Magic durant un intérim, ndlr). Toutes ces choses ont rendu la décision assez évidente pour moi. Puis quand Michael Jordan a appelé, l’affaire était dans le sac.

Quand vous êtes contacté par votre idole, forcément il est difficile de dire non.

Il m’a envoyé un texto, et les gens qui me connaissent depuis longtemps savent que MJ a toujours été mon idole quand j’étais jeune. C’était mon joueur préféré et je voulais être comme lui. Il m’a donné envie de jouer au basket. La façon dont il s’est comporté durant sa carrière ça a été un super exemple à suivre pour moi durant ses années Bulls, la Dream Team et tout ça. C’est à ce moment-là que le basket a explosé en Europe. Pour moi, c’est comme si je refermais mon chapitre de basketteur pour Michael, mes deux dernières années en NBA. J’ai trouvé ça plutôt cool. C’est le GOAT et je suis toujours excité lorsque je peux parler à quelqu’un comme ça, avec toute l’expérience qu’il a. Je suis impatient de le voir au training camp et de lui parler.

Via Hornets

Leave a Reply