Dirk Nowitzki : « Luka Doncic a une vision de jeu que je n’ai jamais vue chez un jeune »

Dirk Nowitzki : « Luka Doncic a une vision de jeu que je n’ai jamais vue chez un jeune »

Drafté en troisième position de la draft 2018 par les Hawks puis échangé dans la foulée aux Dallas Mavericks, le Slovène Luka Doncic côtoiera cette saison un des meilleurs joueurs européens de l’histoire, si ce n’est le meilleur : Dirk Nowitzki.

« Pour moi, c’est juste génial de partager le vestiaire avec lui cette année. On sait tous ce qu’il a fait pour le basket. » Luka Doncic.

À 40 ans, l’Allemand est évidemment au crépuscule de sa carrière et cette saison a de fortes chances d’être sa dernière en NBA. Son rôle sur le terrain s’est réduit (25 minutes par match la saison dernière) et il devrait même être sixième homme cette année. Mais son aura est telle que quand il parle, on l’écoute. Et le Wunderkid n’a pas été avare de compliments avec son coéquipier slovène.

« Sa transition en NBA devrait être plus douce que la mienne. Il parle mieux anglais, il joue avec plus d’intelligence que je ne l’ai jamais fait, même encore maintenant… La manière dont il se comporte à l’entrainement, comment il lit le jeu, c’est fantastique. Je n’ai jamais vu une telle vision de jeu chez un jeune. » Dirk Nowitzki.

L’Allemand a même décidé de le prendre sous son aile.

« Il n’est pas ici depuis longtemps donc je suis sûr qu’on va passer beaucoup de temps ensemble. Quand on sera sur la route, on va parler des différents trucs à quoi il doit s’attendre. Mais, au final, il faut se faire sa propre expérience et vivre soi-même certaines situations, pas toujours agréables, pour apprendre. Il faut jouer malgré ses erreurs. Je pense qu’il s’en sortira bien. » Dirk Nowitzki.

Joueur pro depuis son arrivée au Real Madrid à 13 ans, Doncic n’a évidemment jamais connu les exigences d’une saison de 82 matchs ni la vie américaine. Pour l’aider à s’adapter sa mère, Mirjam Poterbin, a elle aussi fait le trajet jusqu’au Texas.

« Il est vraiment mature. Il peut vivre seul. Mais je pense que c’est différent s’il y a des membres de votre famille pas loin. J’essaie de l’aider en faisant des choses pour qu’il n’ait pas à y penser et qu’il puisse se concentrer sur le basket. » Mirjam Poterbin.

La saison passée, Doncic tournait à 16 points, 4,8 rebonds et 4,3 assists de moyenne en Euroligue.

Via Dallas News.

Leave a Reply