Giannis Antetokounmpo raconte son workout avec Kobe Bryant : « Je suis arrivé avec trois heures d’avance »

Giannis Antetokounmpo raconte son workout avec Kobe Bryant : « Je suis arrivé avec trois heures d’avance »

Cet été Giannis Antetokounmpo a réussi à s’infiltrer dans l’agenda très chargé de Kobe Bryant pour une leçon particulière avec le quintuple champion NBA. Et le moins que l’on puisse dire que c’est le double All-Star des Bucks est un élève appliqué.

« Le workout était super. Il m’a fait prendre 350 ou 400 shoots. Les mêmes shoots à chaque fois, les mêmes shoots. Il m’a fait me positionner sur un spot et m’a dit d’en mettre 20. J’ai dit : ‘Quoi, 10 ?’ ‘Non, 20′. Reste bas sur tes appuis, utilise ton footwork, relâche haut et mets en 20. Il était génial, c’était génial de travailler avec lui. J’avais apporté mon calepin (il a l’habitude de prendre beaucoup de notes, ndlr) avec mes questions. Je lui ai dit :’Je ne veux pas que ce soit une interview hein’. Mais il m’a dit que je pouvais lui demander ce que je voulais. Et j’ai posé mes questions une par une. Des questions sur la récupération, les blessures, gérer ce qui se passe en dehors du terrain et qui peuvent vous distraire. Il était super cool, j’ai rencontré sa fille Gigi (Gianna). Et (il pointe le doigt vers le ciel) je suis arrivé… je n’ai jamais dit ça à personne de ma famille. Je suis arrivé avec trois heures d’avance. Trois heures avant lui. Après le workout je lui ai dit que je l’avais battu sur l’heure d’arrivée à la salle. Il m’a fait : ‘Haha, t’es arrivé quand ?’. Je lui ai dit il y a trois heures, j’ai fait mes shoots, puis des soins, puis encore des shoots, puis du renforcement musculaire et ensuite tu es y arrivé’. Je crois qu’il a essayé d’esquiver (rires). Il a rigolé, c’est un gars cool. Il fallait que je lui montre que je ne prenais pas ça à la rigolade, que j’étais là pour progresser. » Giannis Antetokounmpo

De ce fameux workout, il a retenu beaucoup de conseils, dont eux qu’il a bien voulu partager lors d’une interview pour la chaîne de sa franchise à Milwaukee :

« Il faut être simple. Travailler encore encore et encore. Il m’a dit qu’il ne fallait pas avoir peur de sortir des sentiers battus et de toujours rester un enfant. Je lui ai dit : ‘Être un enfant ? Comment ça ? Il faut gagner en maturité, être un homme, montrer qu’on est un homme quand on entre sur le terrain ! ». Il m’a dit : ‘Non ce que je veux dire par là c’est qu’un enfant a de l’imagination, avec deux cailloux il t’invente plein de choses. Quand tu es un gamin tu as toujours envie d’apprendre. Tu poses des questions’. » Giannis Antetokounmpo

via Bucks

1 Comment

  1. Vu les tarifs qu'il doit pratiquer pour ces workout privés, je veux bien lui lâcher ce type de conseils à la noix pour deux fois moins cher !

Leave a Reply