Espèce en voie de disparition en NBA, Enes Kanter n’est pas encore prêt à céder sa place

Espèce en voie de disparition en NBA, Enes Kanter n’est pas encore prêt à céder sa place

22 points, 20 rebonds et 1 contre en 27 minutes pour Enes Kanter mercredi à Brooklyn. Une performance rare en NBA mais encore plus rare en pré-saison.

« La plupart des équipes n’ont pas le luxe d’avoir une menace comme ça au poste bas. Certains ne seront pas d’accord avec moi, mais il fait partie des 5 meilleurs joueurs dos au panier. Vous ne voyez plus ce genre de joueur. C’est une espèce en voie de disparition et on en a un. » David Fizdale

Mais à New York, un petit (façon de parler, il mesure 2,13m) gars de 20 ans au parcours atypique vient de débarquer : Mitchell Robinson. Beaucoup de hype entoure le garçon, choisi en 36ème position, n’a pas disputé un seul match universitaire ou professionnel avant d’atterrir dans la grande ligue. Lors de sa dernière année de lycée en Louisiane, il affichait des moyennes de 25.7 points, 12.6 rebonds et 6 contres par match.

Touché à la cheville mercredi, il est incertain pour le match contre New Orleans de vendredi au Madison Square Garden. Et s’il venait à décoller cette saison, l’avenir de Kanter, free agent l’été prochain, pourrait vite se jouer ailleurs. Mais le Turc fait tout pour prouver qu’il est l’homme de la situation.

« Je veux qu’il soit qui il est, un cogneur. Il commence à montrer qu’il est un meilleur défenseur que ce que les gens veulent bien croire. Il a fait un gros boulot de ce côté. Aux rebonds, c’est un monstre. Il bouge bien ses pieds, il est intelligent, c’est pour ça qu’il va réussir défensivement. Il ne prendra personne de vitesse, on le sait. Ce n’est pas un gars comme Mitchell qui va aller chercher des shoots en haut de la planche. C’et un défenseur de position. » David Fizdale

« Je sais que mes coéquipiers me font confiance en défense maintenant. Je dois être actif, communiquer, défendre sur pick-and-roll. Je suis un peu le quarterback qui voit tout. C’est un processus mais j’y arrive. » Enes Kanter

Pour satisfaire son coach, Kanter devra aussi rapidement s’améliorer à 3-points (il a raté ses 2 tentatives lors de son dernier match).

via New York Post

Leave a Reply