Brandon Ingram : « Je veux être All-Star cette saison »

Brandon Ingram : « Je veux être All-Star cette saison »

Brandon Ingram est pour le moment en train de réussir une bonne pré-saison avec notamment un match à 31 points contre les Kings il y a quelques jours. De quoi s’attirer les compliments d’un certain LeBron James, tout juste arrivé aux Lakers.

« Je sais ce que je vois en lui et il cherche une opportunité de faire une grosse troisième saison. » LeBron James.

En même temps, avec un professeur de la trempe de LeBron James, Ingram aura la possibilité de beaucoup progresser cette saison si il s’en donne les moyens.

« J’essaie de juste d’écouter chaque conseil qu’il me donne. Je pense que quand vous avez un gars comme ça avec vous, qui a autant d’ancienneté dans la ligue, de connaissances, un des meilleurs joueurs du monde, c’est une bonne chose d’être à ses côtés. » Brandon Ingram.

Le deuxième choix de la draft 2016 est du genre plutôt discret, mais il veut également progresser en dehors des terrains, en tant que leader.

« Je pense qu’il est plus proche de la personnalité de Kawhi Leonard. » Luke Walton, son coach.

« L’an passé, je ne parlais pas beaucoup dans le vestiaire. Je ne parle pas beaucoup plus cette saison mais quand je le fais, j’essaie de faire comprendre quelque chose. C’était mon équipe la saison dernière, mais je n’en ai pas pris le contrôle comme j’aurais dû. Je n’ai pas placé tout le monde dans leurs spots, fais ce genre de chose. J’ai pensé cet été que j’aurais pu faire ceci ou ça. » Brandon Ingram.

La saison dernière, l’air de rien, Ingram tournait à 16,1 points par match (47% aux tirs) en plus de 5,3 rebonds et 3,9 passes décisives. Pour cette année, le natif de Caroline de Nord s’est fixé des objectifs très élevés.

« Je veux être All-Star. Ça me semble plutôt réaliste. Je pense que j’ai des objectifs plus élevés que ceux que les autres me donnent. Quand je n’arrive pas à les atteindre, ça me met en rogne. Je m’en fiche d’être ignoré, je veux que l’on parle de mes coéquipiers. Peut-être que ça va leur rapporter de l’argent. » Brandon Ingram.

Dans une conférence Ouest très fournie, particulièrement au poste d’ailier, ça sera très compliqué pour le joueur de 21 ans d’atteindre cet objectif. Mais avec cette décla, il montre un trait de caractère qu’on ne lui connaissait pas vraiment l’année dernière.

« Il a l’air plus mature, plus volontaire. Il parle plus et il se sent plus responsable de ce qu’il se passe. C’est une progression naturelle que traversent les jeunes joueurs. Mais il a l’air vraiment en confiance en ce moment, en plus d’être prêt mentalement quand il joue. » Luke Walton.

Depuis le début de la saison, Ingram a aussi affiché des progrès assez remarquables dans le jeu sans ballon.

« Si il peut vraiment devenir bon là-dedans et qu’il fait toujours ce qu’il faisait l’an passé en portant la balle, même si il la portera moins évidemment, je pense qu’il réussira une grosse saison. » Luke Walton.

Ingram a aussi prévu de prendre plus de trois points. Ses 1,8 tentative par match ne lui suffisent plus et il espère bien être une menace plus consistante de ce domaine.

« L’année dernière quand j’étais près de la ligne des trois points et que je savais que j’allais louper des tirs je posais un ou deux dribbles pour prendre mon tir favori, un deux points. Cette année, je me sens plus à l’aise à trois points. J’ai le sentiment que je peux en prendre plus et que ça va me faire progresser en attaque. Tout est une question de confiance. » Brandon Ingram.

Vu le manque de spacing de l’attaque des Lakers, il faudrait qu’ils soient plusieurs à progresser de loin pour éviter un embouteillage dans la raquette.

Via The Athletic.

Leave a Reply