Joe Ingles : « Je suis le meilleur shooteur de NBA »

Joe Ingles : « Je suis le meilleur shooteur de NBA »

Depuis son arrivée en NBA en 2014/2015, l’ailier du Jazz Joe Ingles n’a cessé de progresser et a fini par devenir un joueur clé de la rotation de Quin Snyder. Titulaire au poste 3, l’Australien se donne beaucoup en défense et score avec régularité de l’autre côté du terrain, tournant notamment à plus de 44% à trois points sur les deux dernières saisons.

« Je suis le meilleur shooteur de la ligue. Pourquoi je ne le serais pas ? Le nombre de tirs que j’ai pris, mes pourcentages… Des personnes vont tout disséquer mais honnêtement, je sens que mes tirs vont tous rentrer quand je lâche la balle. Quand je sens que c’est un de mes shoots, qu’il a été pris dans le rythme de l’attaque et que je suis moi aussi aussi en rythme, j’ai le sentiment que je dois tous les mettre. C’est pour ça que ça m’énerve à l’entraînement quand je rate des tirs ouverts. » Joe Ingles.

Pour fêter son anniversaire il y a quatre jours, Ingles a réussi un gros match de pré-saison contre Toronto avec un joli 5/11 à trois points malgré quelques ratés pour commencer la rencontre. Le joueur de 31 ans a été moins performant vendredi soir (0/3 derrière la ligne) mais ce qui est important pour son coach, c’est le nouvel état d’esprit qu’il affiche.

« Nous l’avons encouragé pour qu’il soit plus agressif aux trois points. C’était en fait plutôt pas mal qu’il en ait loupé tôt dans le match (contre Toronto ndlr). Il y a deux saisons, il n’aurait pas forcément arrêté de tirer mais il ne serait pas resté aussi agressif. Donc le fait qu’il ait loupé des tirs mais continué de shooter pour finir par trouver la mire est satisfaisant. » Quin Snyder.

« Le coach a demandé au groupe pendant une séance vidéo s’ils s’énervaient quand je prenais un tir après en avoir loupé juste avant. Ils ont dit non et entendre ça, ajouté évidemment à tous les trois points que j’ai rentrés les deux dernières saisons, dont certains dans des matchs importants, a beaucoup aidé. Avoir un coach qui croit en vous, vous ne pouvez pas demander mieux. » Joe Ingles.

Il y en a deux ou trois du côté d’Oakland qui ont dû gentiment se moquer en lisant les déclarations de l’Australien mais Ingles est définitivement dans le peloton de tête des shooteurs en NBA et le spacing qu’il apporte rend l’attaque du Jazz bien plus dangereuse. Ingles tournait à 11,5 points (47% aux tirs et 44% à trois points), 4,2 rebonds et 4,8 passes décisives par match la saison passée.

Via Deseret News.

Leave a Reply