Stephen Curry travaille plus intelligemment

Stephen Curry travaille plus intelligemment

Aller régulièrement en finales NBA c’est usant puisque c’est un à deux mois de compétition de plus que la plupart des joueurs et forcément c’est la récupération l’été qui en pâtit. Les Cavaliers et les Warriors, qui se sont retrouvés lors des quatre dernières finales NBA, le savent bien. Stephen Curry, qui effectue de très grosses préparations estivales avec des workouts très intenses, a dû adapter un peu sa façon de s’entraîner afin de pouvoir repartir pour une centaine de matchs.

« En sachant comment mon corps réagit au fait de jouer jusqu’au mois de juin, il faut ensuite se recalibrer et se régénérer en deux mois et demi pour se préparer une nouvelle fois pour une aventure de 9 mois. Mes workouts sont intenses, physiquement et mentalement en termes de préparation, mais j’ai vraiment travaillé de façon plus intelligente. Je n’ai pas été sur le terrain 6 heures par jour comme j’en avais l’habitude. Mais je pense que je retire assez de choses de ce que je fais pour continuer de progresser et poser les fondations qui vont me permettre d’affronter un calendrier de 82 matchs à jouer à haut niveau, et ensuite être prêt et à mon meilleur niveau pour les playoffs. » Curry

De plus avec l’effectif que possèdent les Warriors, ils peuvent s’économiser durant la saison afin d’arriver en pleine forme en playoffs, un luxe que n’ont pas la plupart des équipes.

Outside of LeBron James, Curry has as much experience as anyone in the league with the quick turnaround after a trip to the NBA Finals. The Warriors have done it four straight years and all those extra games can take a toll on a team year after year. That seems to be the impetus for Curry’s “work smarter, not harder” offseason strategy.

He knows exactly what he needs to do to be ready for the regular season and the playoffs.

1 Comment

Leave a Reply