Terry Rozier a joué sous les yeux de son père pour la première fois de sa vie

Terry Rozier a joué sous les yeux de son père pour la première fois de sa vie

La soirée était toute particulière pour Terry Rozier samedi à Cleveland en pré-saison. Pour la première fois de sa vie, son père l’a vu jouer au basket. En vrai. Car des 24 années de la vie de son fils, Terry Rozier Sr. n’en a même pas vécu une entière (9 mois) en dehors de prison.

« Je suis en admiration devant le jeune homme que mon fils est devenu. Il est comme moi sur beaucoup de choses, mais il est aussi tellement différent. C’est une meilleure personne que je ne l’étais. Une certaine issue l’attendait par rapport à d’où il venait et il a réussi à changer ça. Son sang-froid, son attitude, son cœur, sa détermination, j’ai regardé tout ça grandir de ma cellule. Parfois en lui parlant au téléphone il fallait que je me rappelle que c’était bien mon fils. » Terry Rozier Sr.

Très tôt lors de son enfance passée à Youngstown dans l’Ohio, le meneur des Celtics a été envoyé par sa mère vivre chez sa grand-mère, dont la maison était située dans une quartier plus tranquille que le sien. Son père purgeait alors une peine de 8 ans, débutée peu après la naissance de son fils. À sa sortie, il y a été renvoyé, mais cette fois pour 15 ans. Il a été libéré cet été.

Malgré la défaite, Rozier a inscrit 17 points (7/17) en 25 minutes de jeu sous les yeux de son père, avant de lui offrir son maillot.

« J’étais juste content de le voir au bord du terrain. J’ai beaucoup pensé à ce moment, j’y pense depuis des années. » Terry Rozier

Leave a Reply