Kyrie Irving : « Je n’étais pas le visage de la franchise aux Cavaliers, ils me l’avaient clairement dit »

Kyrie Irving : « Je n’étais pas le visage de la franchise aux Cavaliers, ils me l’avaient clairement dit »

A l’aube de sa seconde saison avec les Boston Celtics, Kyrie Irving est revenu sur l’évolution de son rôle, lui qui est le franchise player à Boston. Un rôle qu’il assure ne pas avoir eu aux Cavaliers, alors qu’il était déjà une star dans une équipe qui ne gagnait pas.

« Je n’étais pas le visage de la franchise, ils me l’avaient clairement dit. J’étais juste un excellent élément, ce que j’avais accepté sincèrement. J’étais juste un excellent élément. Ils ne m’ont pas donné les clés de la franchise. J’étais trop jeune. Je ne les méritais pas. Mais après un moment j’ai eu le sentiment de les avoir méritées, et j’ai endossé beaucoup de responsabilités. Je n’étais quand même pas encore prêt, mais j’ai appris beaucoup du moment où j’ai été dans cette position. » Irving

Puis il a ensuite été propulsé lieutenant de LeBron James, un rôle dans lequel il n’a pas souhaité rester bien longtemps, puisqu’il a demandé son transfert une fois qu’il s’est senti prêt à voler de ses propres ailes.

« Je ne voyais pas vraiment ça comme ça (être un lieutenant). Je voyais ça comme un moment de ma carrière où j’avais besoin d’apprendre et de grandir. J’ai emmagasiné autant de connaissances que je le pouvais et j’ai avancé dans ma carrière. A partir de là j’ai appris beaucoup sur moi et à quel point je suis un compétiteur. Quand je vois les jeunes joueurs que nous avons, ce qui me frappe c’est à quel point j’étais jeune. En termes d’expérience, j’ai dû apprendre beaucoup sur le basket, ce qui a été le cas lorsque j’ai été avec LeBron, avec Mike Miller, avec des vétérans comme ça. Je suis passé d’être le plus jeune joueur à un des plus vieux ici. Que vous appeliez ça lieutenant, sergent de LeBron, je pense qu’être au contact de sa connaissance du basket, tout comme celle des autres vétérans qui étaient là, c’était quelque chose dont j’avais besoin. J’étais dans ma 4ème saison et je venais juste de signer un contrat de 90 millions de dollars et en gros la seule chose qu’on m’avais apprise c’était de faire rouler et jouer. C’était la première fois que je regardais des vidéos, que je me préparais pour les playoffs, que j’apprenais à faire face aux adversaires. Je suis devenu le joueur chassé et ca a été le plus grand changement. » Irving

Via Celtics.com

Leave a Reply