Le propriétaire des Suns s’explique

Le propriétaire des Suns s’explique

Hier, le propriétaire des Suns Robert Sarver a pris – seul – la décision de se séparer de son GM depuis 2013, Ryan McDonough. Il a expliqué les raisons de ce choix à Arizona Sports.

« On a discuté d’un certain nombre d’opportunités qui me semblaient réalistes et au final pour moi, les progrès ne se faisaient pas assez rapidement par rapport à la vitesse à laquelle les choses devaient avancer selon moi. Je n’avais pas le sentiment qu’on avait réalisé tout ce qu’on voulait réaliser durant cette offseason. » Robert Sarver

Aucun mouvement en particulier n’a selon lui précipité le licenciement de McDonough.

« C’est un cumul de choses sur les 5 dernières années. Il n’y a rien de spécifique. Je ne suis pas satisfait des résultats, et c’est un business où il faut des résultats. » Robert Sarver

Une décision prise 9 jours seulement avant le début de la saison 2018-19.

« Non je ne trouve pas que le timing était mal choisi. Il n’y a pas de moment idéal pour faire ça. Je voulais effectuer un changement pour faciliter notre passage à l’étape suivante. » Robert Sarver

La saison dernière, les Suns, qui n’ont pas atteint les playoffs depuis 2010, ont terminé derniers de la ligue avec 21 victoires.

« Je pense que nous sommes à la fin d’une reconstruction. Maintenant il est temps de trouver comment gagner. » Robert Sarver

L’assistant GM Trevor Bukstein et le vice-président des opérations basket James Jones (qui aurait les faveurs de Sarver pour éventuellement devenir GM) vont prendre l’intérim. Adrian Wojnarowski annonce déjà un autre candidat à sa succession : Kevin McHale, mais l’équipe n’est pas pressée d’effectuer une nouvelle embauche.

1 Comment

  1. Mauvais timing? On va dire que les Suns commencent à prendre la mauvaise habitude de chambouler la franchise en début de saison par ex, le limogeage de Watson au bout de 4 matchs, le trade de Bledsoe.

    Je pense qu'il était temps de changer de GM. Phoenix est englué dans la médiocrité depuis trop longtemps et avec l'expérience foireuse des 3 PG (Thomas, Dragic, Bledsoe), la draft 2016 moyenne (Bender, Chriss). Et la quête en ce moment du PG ne doit pas convaincre Sarver.

Leave a Reply