Evan Fournier : « Vooch m’a donné 12 ou 15 pts à Philly et j’ai essayé de faire la même chose pour lui ce soir »

Evan Fournier : « Vooch m’a donné 12 ou 15 pts à Philly et j’ai essayé de faire la même chose pour lui ce soir »

L’histoire aurait pu être différente si Kyrie Irving et Gordon Hayward n’avaient pas raté deux shoots pour égaliser dans les dernières secondes, mais ça n’a pas été le cas, le Magic l’a emporté 93-90 au TD Garden et on va donc revenir sur tout ce qu’Orlando, 2 victoires et 2 défaites cette saison désormais, a fait de bien dans le Massachusetts cette nuit.

Homme du match avec Evan Fournier (14 points à 5/13, 6 rebonds et 10 passes décisives, son record d’assists en carrière) et Jonathan Isaac (18 points à 8/12 et 12 rebonds), Nikola Vucevic (24 points à 11/18 et 12 rebonds face aux 15 points et 6 rebonds d’Al Horford) a d’abord parlé défense après le match.

« Ce soir on a fait toutes les choses qu’on n’a pas fait à Philly (défaite 116-115 malgré 31 points de Fournier et un triple-double de Vucevic, ndlr) défensivement. On était agressifs des deux côtés, mais j’ai vraiment le sentiment que c’est notre défense qui a fait la différence. Boston est une super équipe et ils ont beaucoup de joueurs capables de scorer, mais on a fait du très bon boulot, on a suivi le game plan et on n’a pas fait les petites erreurs qui nous ont fait mal à Philly. » Nikola Vucevic via NBA.com

« Vooch m’a donné 12 ou 15 points à Philly et j’ai essayé de faire la même chose pour lui ce soir. Je l’ai trouvé sur les switchs et les pick-and-rolls. C’était vraiment facile pour moi de faire le bon choix parce que les gars étaient ouverts. » Evan Fournier

Déjà vainqueur au même endroit la saison passée, Orlando n’a jamais couru après le score dans ce match, en prenant 12 points d’avance dans le 1er quart, 3 à la mi-temps et 13 dans le 3ème. L’équipe a aussi tenu tout le long malgré trois shoots au buzzer des Celtics sur les trois premières périodes.

« Trois de nos quatre match cette saison ont été serrés et on a montré un bon sang-froid et une belle envie défensivement. » Steve Clifford, qui a salué la défense de D.J. Augustin (10 points et 10 passes) sur le dernier shoot d’Irving
Annoncé comme très important dans l’effectif cette année, Isaac a fait taire le public de Boston sur un shoot au niveau de la ligne des lancers et après une feinte à 3-points et deux dribbles main gauche à 52.7 secondes de la fin et alors que les Celtics étaient revenus à 89-86.

« Je pensais qu’on avait un layup ou un dunk mais finalement j’ai pris le jump shot. Après avoir passé (Jayson) Tatum (tenu à 7 points à 3/12 et 0/5 à 3-points, ndlr) je me suis dit : ‘Oups, qu’est-ce que je fais là ?’. J’ai pris le pull-up et je suis content que ce soit rentré. » Jonathan Isaac

« C’était un gros shoot pour nous, ça a été très important. J’ai dit avant le début de saison que J.I. serait très important pour nous et quand il joue bien, ça nous donne une arme supplémentaire. Il a fait de l’excellent boulot que ce soit en attaque ou en défense et on n’en attend pas moins de lui. » Evan Fournier

Fournier s’est ensuite occupé de rentrer 2 lancers à 7.8 secondes, 93-90. Irving puis Hayward suite à un rebond offensif d’Horford ont raté leurs tentatives à 3-points.

« Les Celtics ont fait de bons runs, mais on a gardé notre calme. La clé pour nous c’est l’exécution offensive et défensive. C’est ce que font les bonnes équipes, elles ne paniquent pas. C’est en grande partie pour ça qu’on a gagné. » Evan Fournier

Avec 10 tirs à 3-points réussis sur le match (sur 35 tentatives, soit 28.6%), Orlando a gagné malgré un petit 40.9% de réussite. En face, Irving a shooté à 2/8 de loin, Jaylen Brown 2/9, Terry Rozier 1/5. L’équipe floridienne s’est aussi illustrée par son bon mouvement du ballon. Elle a démarré son match en rentrant 12 de ses 19 premiers tirs, et enregistré 28 passes (21 pour Boston).

Leave a Reply