Stratopshérique, Blake Griffin sort le match de sa vie et crucifie les Sixers au bout du suspense

Stratopshérique, Blake Griffin sort le match de sa vie et crucifie les Sixers au bout du suspense

Quelle soirée pour Blake Griffin, qui fait coup double : Record en carrière et panier de la gagne avec la faute à 1.8 seconde de la fin de la prolongation pour offrir une 3ème victoire aux Pistons face aux Sixers. Les joueurs du Michigan l’emporte 133-132 et continuent leur début de saison parfait. C’est la première fois depuis 2015-16 qu’ils démarrent ainsi.

L’ailier fort, en forme sur ce début de saison a compilé 50 points à 20/35 dont 5/10 à 3-pts, 14 rebonds et 6 passes !  Son record en carrière était de 47 points et datait d’il y a près de 8 ans. Il a été bien aidé par les 23 points de Reggie Jackson et les 21 de Ish Smith, tandis que Andre Drummond compile 14 points et 16 rebonds. En face les Sixers étaient privés de Ben Simmons et malgré un grand duo Joel Embiid (33 points à 11/20, 11 rebonds, 7 passes et 3 contres) – JJ Redick (30 points à 9/21 dont 6/15 à 3-pts), ils s’inclinent pour la seconde fois de la saison.

Pourtant redick pensait être le héros de la soirée lorsqu’à 5.6 secondes de la fin de la prolongation il a réussi une action à 4 points. Joel Embiid a lui raté le panier de la gagne au buzzer.

Les deux équipes ne se sont pas lâchées du match mais les visiteurs ont fait la course en tête la grande partie du temps et semblaient bien engagés dans le 3ème acte avec 10 points d’avance, mais les Pistons ont fini par recoller sur un 3-pts de Ish Smith à moins de 5 minutes du buzzer. Blake Griffin, en feu, a même propulsé les siens en tête sur un shoot à 3-points à 2’49 mais les deux équipes se sont rendues coup pour coup. JJ Redick à 3-points, puis Joel Embiid sur un layup, pensaient avoir donné la victoire aux Sixers, mais sur un jump shot Griffin a mis les deux équipes à égalité à 34.6 secondes de la fin du temps réglementaire. Embiid, Dario Saric et Reggie Bullock ont alors raté le tir de la gagne.

En prolongation Detroit a démarré idéalement avec les 3-pts de Griffin et Smith, mais Redick, a très vite ramené les siens avant de les propulser aux commandes sur un 3-pts avec la faute à 5.6 secondes. La suite on la connait, elle appartient à Griffin.

Leave a Reply