Kyrie Irving ne se prend pas la tête et accepte son nouveau rôle

Kyrie Irving ne se prend pas la tête et accepte son nouveau rôle

De retour après une opération au genou qui l’a empêché de participer aux derniers playoffs, le meneur de Boston Kyrie Irving a un peu de mal à retrouver son meilleur niveau en ce début de saison. Ses 14 points (39% aux tirs et 24% à trois points), 4,8 rebonds et 5,5 passes décisives sont très éloignés de ses standards. Lors du match de cette nuit contre les Pistons, l’ancienne star des Cavs n’a même marqué que trois petits points ! Mais comme Boston commence a enchaîner les victoires, Irving ne s’en formalise pas.

« J’ai parlé à quelques uns de mes coéquipiers à propos de ça, mais cette année, je cherche juste à ne pas me prendre la tête. Il faut vraiment que je reste calme. Avant, j’étais un meneur qui marquait beaucoup, puis je suis venu à Boston et le plus important dans cet environnement c’est de prendre soin de l’équipe. Et tout le monde ne mettra pas plein de points tous les soirs. Mais je sais que quand ce sera le moment important de la saison et qu’ils vont avoir besoin de moi, je vais être prêt. C’est être un professionnel. » Kyrie Irving.

Ses trois points de cette nuit (en plus de sept rebonds et cinq passes décisives) ne lui ressemblent tellement pas que certains de ses proches se sont demandés ce qu’il se passait.

« Même dans ma famille, tout le monde est habitué à me voir marquer beaucoup de points. Et c’est ce que je suis. Mais dans le même temps, le plus important pour nous c’est de remporter des matchs et d’aller jusqu’en Finals. » Kyrie Irving.

Après un début de saison un peu galère, les Celtics se sont repris et semblent à nouveau s’amuser sur les parquets. Une situation qui satisfait le meneur.

« C’est génial. Tout le reste va venir tout seul, je le crois vraiment. C’est facile de revenir en arrière, d’être égoïste, de faire attention à ce qui se passe à l’extérieur et ce que les autres veulent te voir faire. Mais c’est difficile d’apprendre chaque jour comment devenir un meilleur joueur et un meilleur coéquipier. Mes coéquipiers s’attendent à ce que je sois une sorte d’ancre émotionnel. Me voir calme les rendra calme, alors j’essaie juste de l’être autant que possible et de les encourager. Il y a beaucoup de jeunes joueurs dans ce groupe, des joueurs talentueux qui veulent faire beaucoup de choses. C’est toujours bien d’être patient et de leur montrer ce que c’est d’être dans une super équipe. » Kyrie Irving.

Et apparemment la position du meneur commence à payer puisque, du côté du coach Brad Stevens, on est conquis par la victoire de la nuit dernière contre des Pistons jusque là invaincus.

« Tout le monde essayait de faire le geste qu’il fallait. Il y avait encore des possessions qu’on aurait pu mieux gérer mais seulement une petite partie. Nous sommes chanceux d’avoir beaucoup de profondeur dans cet effectif et, tant qu’on continuera à grandir et à être plus à l’aise, j’espère qu’on s’améliorera. » Brad Stevens.

Via Mass Live.

Leave a Reply