[Interview] Elie Okobo : « Franchement, je ne m’attendais pas à ce que ça arrive aussi tôt »

[Interview] Elie Okobo : « Franchement, je ne m’attendais pas à ce que ça arrive aussi tôt »

Cette nuit, après seulement 7 matchs en NBA, Elie Okobo s’est vu offrir une place de titulaire. La première n’a pas été simple face aux Spurs puisque les Suns se sont inclinés de 30 points, mais Elie a montré des choses intéressantes malgré de la maladresse et termine avec 8 points à 3/9, 4 rebonds, 5 passes et 1 interception en 28 minutes. Nous étions là après la rencontre pour recueillir sa réaction, en partenariat avec @SunsFr

Ca fait quoi d’être titulaire pour un match NBA ? Un rêve qui se réalise ?

Ouais, franchement, je ne m’attendais pas à ce que ça arrive aussi tôt, après il y a des circonstances qui font que, le meneur qui a commencé en tant que titulaire (Canaan) qui s’est blessé et qui n’a donc pas joué, il n’y a pas non plus Devin Booker. Mais il faut saisir les opportunités, j’ai essayé d’être agressif mais encore une fois on a perdu donc c’est assez frustrant. Il faut qu’on trouve des solutions pour continuer à avancer et progresser.

En première mi-temps on avait l’impression que tu étais un peu perdu, alors que dès le début de la 2nde mi-temps t’as été agressif et t’as marqué deux paniers d’affilée dont un sur un « steal », comment tu expliques cette différence de hargne ?

Il faut que j’arrive à être agressif sur tout le temps de jeu dont je dispose, et ça se passera comme en deuxième mi-temps, après il y a des tirs qui ne sont pas rentrés d’autres qui sont rentrés. Il faut que j’évite les turnovers mais la confiance et le rythme font que je vais m’y habituer. Je travaille dur tous les jours, et je vais être meilleur, c’est sûr.

Après trois matchs ou tu as du temps de jeu conséquent, ça fait quoi de se sentir au plus haut niveau de basket ?

Je me rends compte de ma marge de progression pour être vraiment au top, et ça me motive encore plus, et il me tarde de me développer, de continuer à progresser, rencontrer tous les joueurs et toutes les équipes NBA, les affronter et être compétitif.

« Jouer contre Russel Westbrook, ça m’a fait bizarre au début de le voir face à moi »

On t’a vu jouer contre des meneurs de qualité (Westbrook, Conley), ça te fait quoi d’affronter des joueurs qui ont le niveau all star ?

C’est des joueurs que je regardais à la télé la saison dernière, et quand j’étais plus jeune. Maintenant que je suis sur le terrain, jouer contre Russel Westbrook, ça m’a fait bizarre au début de le voir face à moi, en train de me défendre dessus, mais on est tous les deux basketteurs, tous les deux des joueurs NBA, donc après le choc du début tout redevient normal. Et il faut être compétitif, agressif, essayer d’être meilleur que lui pendant le match. Après c’est vrai que c’est un all-star, un joueur très fort, et maintenant que je fais partie des joueurs NBA, c’est à moi d’être compétitif.

Tu penses qu’il manque quoi à Phoenix pour enfin avoir le déclic et gagner des matchs ?

Jouer un match pendant 48 minutes en étant agressif, et ce sera la clé. Il faut aussi qu’on arrive à exécuter les systèmes comme il faut, et éviter les erreurs car elles coûtent cher.

Propos recueillis par Ulysse Bex à Phoenix

Leave a Reply