12 minutes ça ne suffit pas à Mike D’Antoni : « Si nous jouons comme ça, nous allons avoir des soucis »

12 minutes ça ne suffit pas à Mike D’Antoni : « Si nous jouons comme ça, nous allons avoir des soucis »

Depuis le début de saison les Rockets sont en grande difficulté et la raison principale c’est leur très mauvaise défense, portée disparue en même temps que Trevor Ariza, Luc Mbah a Moute et l’assistant Jeff Bzdelik sont partis. Cette nuit ils récupéraient James Harden, et pendant une mi-temps, la défense texane a souffert. Les Bulls ont inscrit 56 points à 55% dont 54.5% à 3-pts pour mener de 2 points. De quoi mettre encore une fois en rogne Mike D’Antoni, mécontent de l’implication des siens.

« Il faut défendre. Je me fiche des systèmes défensifs que nous avons. Les gars ne leur rentraient pas dedans. Ils faisaient ce qu’ils voulaient, ils prenaient ces shoots à mi-distance sans la moindre résistance. Nous en avons parlé. Nous avons un super groupe, mais le sentiment d’urgence doit être un peu plus important. Nous nous sommes creusés nous-mêmes un trou, en pensant qu’ils allaient nous faciliter la tâche. Personne ne va nous faciliter la tâche. Nous devons bosser plus dur. » D’Antoni

Le discours a la pause a apparemment fonctionné puisque comme la veille, les Rockets ont réagi en 3ème acte avec enfin une prestation référence en défense. Ils ont limité les Bulls à 7 points à un terrible 2/17 dont 0/8 derrière l’arc ! Si les Bulls ont raté quelques paniers faciles, le visage montré par Houston durant ces 12 minutes est celui que Mike D’Antoni veut voir.

 « A chaque fois que vous pouvez élever votre niveau après la pause, démarrer ainsi le 3ème quart et avoir le momentum, comme nous l’avons fait lors des deux derniers matchs, c’est la clé. Les bonnes équipes, les grandes équipes sont très bonnes en début de seconde mi-temps. Lors des deux derniers matchs nous avons montré à quel point nous pouvons être bons. » Carmelo Anthony

Le souci c’est que cela a duré trop peu et ils ont réussi à se faire peur en laissant Chicago revenir en dernier acte. L’attaque a également fonctionné moyennement avec seulement 42.2% aux tirs pour 21 petites passes décisives, à l’image du 3/11 de Chris Paul ou du 4/11 de Clint Capela. Seuls James Ennis, Carmelo Anthony et James Harden ont réussi à sortir un peu la tête de l’eau. Il y a du mieux mais c’est encore très loin d’être ça et ces deux victoires sont à relativiser car face à des équipes qui ne seront sans doute pas en playoffs. Les rencontres à venir à Indianapolis, Oklahoma City et San Antonio permettront de mieux juger.

« Nous allons en tirer les leçons. Mais nous avons trois matchs difficiles à l’extérieur qui se profilent. Si nous jouons comme ça, nous allons avoir des soucis. » D’Antoni

En attendant ils s’en contentent.

« Nous avons bien joué. Nous avons assez bien joué pour gagner. C’était super de voir James dans le rythme. Pour nous l’important c’est de construire, mais nous devons aussi empiler quelques victoires. Peu importe comment nous jouons à l’heure actuelle, nous devons remporter des matchs. » Chris Paul

Via Houston Chronicle

Leave a Reply