Victor Oladipo : « Ils m’ont dit que j’étais fou, mais je ne joue plus la sécurité maintenant »

Victor Oladipo : « Ils m’ont dit que j’étais fou, mais je ne joue plus la sécurité maintenant »

Avant de rentrer le 3-points de la victoire sur la tête des Celtics à 4.7 secondes du buzzer cette nuit, Victor Oladipo était à 3/12 de loin ! Mais il était bien trop confiant pour se dire qu’il y avait un meilleur choix à faire lorsqu’il a envoyé un pull-up sur Al Horford après avoir débordé Kyrie Irving (qui venait de rater un layup dont le rebond avait été pris par… Oladipo).

« J’en ai raté autant ? Je ne m’en souviens même pas. Mené de 2, prends le 3. À chaque fois. Mes coachs (persos) ont dit que j’étais fou, mais si vous êtes mené, il faut aller chercher la victoire. J’ai simplement lu l’action. J’ai un peu hésité sur Kyrie et j’ai vu Al Horford un peu en retard donc je suis monté et j’ai shooté. Je prends des risques, je ne joue plus la sécurité maintenant. Je suis le gars qui si on est menés de 2 points, prend le pull-up à 3. »

Je ne dis pas que je dois prendre le 3-points à chaque fois, mais il faut se donner la confiance de le faire. Je ne dis pas qu’à chaque fois qu’on est mené de 2 points à la maison je vais prendre un 3-points, mais je vais faire en sorte de prendre la meilleure option. » Victor Oladipo via NBA – Indy Star

Au final, l’arrière All-Star, qui a ensuite intercepté sur la remise en jeu de Gordon Hayward à 3.4 secondes, a terminé son match à 24 points à 6/18, 4/13 à 3-points, 12 rebonds et 3 passes. Et Indiana l’a emporté alors que l’équipe était menée de 4 points à 37.2 secondes.

« C’est simplement génial. Il continue à progresser encore et encore. Je savais qu’il allait prendre le pull-up à 3. Je me demandais s’il fallait que je pose un écran mais je me suis dit non, il va prendre le pull-up, donc j’ai juste couru vers le cercle au cas où. C’est Vic, on l’a vu faire ça tellement de fois la saison dernière, on lui fait confiance. » Domantas Sabonis

« On s’attend à ce qu’il se mette ce genre de shoot, on sait qu’il aime ces moments, mais on ne s’en lasse pas. » Myles Turner

On commence à avoir l’habitude. Mercredi au Madison Square Garden, Oladipo était à 1/7 à 3-points avant de rentrer deux 3-points à 1’23 puis 21.6 secondes de la fin du match, en plus de 2 lancers clutchs à 4.8 secondes, pour une victoire 107-101. Vendredi à Chicago, il était à 0/5 avant d’égaliser de loin à 4’33 puis d’enchaîner sur un floater à 3’54 et 2 lancers à 37.1 secondes, cette fois dans un succès 107-105 sur les Bulls, montés jusqu’à +18.

« Ça commence à être la norme pour lui. On commence à être habitués maintenant. Peu de All-Stars auraient été capables de prendre le tir qu’il a pris. Il a gardé son sang-froid, sa confiance, tout. Je ne sais pas comment il fait, il faut lui demander. » Darren Collison

Alors ?

« Je ne peux pas vous dire. Je ne sais pas. C’est juste ‘winning time’. Il faut y aller. Il faut continuer à shooter. Beaucoup de mes shoots étaient courts aujourd’hui. C’était de bons tirs, des tirs ouverts, je les ai juste ratés. Ça ne veut pas dire qu’il faut s’arrêter de shooter. J’ai travaillé trop dur pour m’arrêter et ne pas croire en moi. » Victor Oladipo

Avec ce nouveau succès, le troisième d’affilée, les Pacers pointent pour le moment à la 3ème place de la conférence Est avec un bilan de 7 victoires et 3 défaites.

Leave a Reply