Dennis Schröder enfile le costume du n°0 avec brio : « J’ai la pression car je dois essayer de faire les mêmes choses que lui »

Dennis Schröder enfile le costume du n°0 avec brio : « J’ai la pression car je dois essayer de faire les mêmes choses que lui »

Liviu Calin, coach de ses débuts en Allemagne (Brunswick), avait rapidement repéré chez Dennis Schröder cette faculté à s’épanouir dans les situations les plus stressantes sur un terrain.

« Parfois il part un peu dans tous les sens, mais la plupart du temps il vous fait gagner le match. Certains autres joueurs fuient les responsabilités, lui les prend. » Liviu Calin

Lundi dans la victoire 122-116 du Thunder contre les Pelicans, il a inscrit 16 de ses 22 points (9/16, 3 rebonds, 2 passes) en seconde mi-temps. Et en seulement 23 minutes de jeu ! Et dans un match où Russell Westbrook est sorti sur une entorse de la cheville à l’allure assez sérieuse alors qu’il restait 4 minutes et 25 secondes à jouer dans le 3ème quart-temps.

« Quand Russ sort, j’ai la pression sur mes épaules car je dois essayer de faire les mêmes choses qu’il fait et essayer d’aider notre équipe à gagner. J’ai simplement essayé d’être agressif, ce qu’il fait, la même chose. » Dennis Schröder

L’ancien Hawk a l’habitude d’évoluer souvent avec Westbrook sur le terrain, même si cela ne représente pas la majorité de son temps de jeu. Sur les 6 matchs joués par Westbrook avant lundi, Schröder avait passé 12.6 minutes de moyenne avec lui sur le terrain, et 14.9 sans lui. Auteur de 3 fautes en 9 minutes dans le 4ème quart (11 points à 4/8, 1/2 à 3-points), l’Allemand de 25 ans et 1,85m peut aussi parfois un peu trop penser à son shoot et pas assez à la circulation de balle. Mais ses pénétrations ont fait beaucoup de bien contre New Orleans lundi.

[Interview] Nicolas Batum : « Dès le premier entraînement, Tony Parker a gueulé sur moi ! »

Pour le moment cette saison, le Thunder creuse un écart de 6.2 points pour 100 possessions avec ses adversaires lorsque Westbrook est sur le terrain, mais est en déficit de 4.3 points pour 100 possessions lorsque ce n’est pas le cas.

« Il reste l’un des meilleurs meneurs de cette ligue. Il était titulaire l’année dernière donc il peut vraiment jouer. Il a fait un super boulot. Rien qui ne nous ait surpris, mais je suis content qu’il soit avec nous dans l’équipe. » Raymond Felton, 3ème meneur

via The Athletic

Leave a Reply