Soirée record pour Jamal Murray : « Je joue mieux quand je suis fatigué »

Soirée record pour Jamal Murray : « Je joue mieux quand je suis fatigué »

Un peu gâchée par un choix contestable dans les dernières secondes, la soirée de Jamal Murray n’en a pas été moins impressionnante. À 21 ans, le meneur d’1,93m choisi en 7ème position de la draft 2016 par les Nuggets à sa sortie de Kentucky a mis 48 points aux Celtics lundi soir. C’est 10 points de plus que son précédent record en carrière.

« Dès le premier shoot j’ai senti que ça allait être une bonne soirée. J’étais fatigué avant le match, mais je joue mieux quand je suis fatigué. Je suis plus concentré, on m’a appris comme ça, j’ai grandi comme ça. » Jamal Murray

Les « MVP ! » du Pespi Center, il ne les a même pas entendus.

« J’étais juste concentré sur la mise en place et le scoring. C’était cool, un super feeling. C’est la première fois que ça m’arrive (les chants MVP), et j’espère que ce ne sera pas la dernière. Super match. »

Dans un match où Boston a pris jusqu’à 18 points d’avance, Murray a claqué 19 points le dernier quart et son équipe a parfaitement surmonté un début de match très compliqué avec un 69-47 passé aux hommes de Brad Stevens sur les 2ème et 3ème quarts-temps combinés, après un 34-19 encaissé sur les 12 premières minutes (malgré 14 points consécutifs de Murray).

Je ne sais pas combien de points j’avais à la mi-temps (23, ndlr) mais j’ai gardé la même attitude. Je n’ai pas perdu confiance, et mon équipe a continué à me trouver. » Jamal Murray

Mieux encore que sa performance, Denver est toujours invaincu à domicile (6-0) et a remporté là sa 9ème victoire en 10 matchs, 115-107, c’est le meilleur départ de la franchise depuis la saison 1976-77.

« On n’a rien fait du tout. On doit continuer à se faire confiance et à faire le boulot. » Jamal Murray

Denver a le deuxième meilleur bilan de l’Ouest derrière Golden State mais Murray, qui a surpassé les 47 unités d’Andrew Wiggins (saison 2016-17), jusque-là détenteur du record de points pour un Canadien en NBA était loin de s’enflammer après le match.

« Je suis là depuis deux ans et les deux fois on a raté les playoffs à un match près. Maintenant, on aborde chaque match comme si c’était le match contre Minnesota. C’est le plus important. On en a parlé pendant le training camp, mais je pense que tout le monde est conscient que si on perd un match aujourd’hui, il peut revenir nous hanter à la fin de l’année. » Jamal Murray

Leave a Reply