Golden State giflé comme jamais par les Bucks 2.0; Khris Middleton : « L’équipe est complètement différente »

Golden State giflé comme jamais par les Bucks 2.0; Khris Middleton : « L’équipe est complètement différente »

Comparé aux Warriors d’il y a 4 ans lors de l’arrivée de Steve Kerr par Stephen Curry himself, les Bucks ont envoyé un message la nuit dernière avec leur victoire écrasante 134-111 à Oakland : Milwaukee a changé.

« C’est énorme. C’est énorme pour notre confiance. Je pense que ça envoie un message en NBA, mais on doit continuer à jouer dur tous les soirs et des deux côtés du terrain. » Malcolm Brogdon

[Interview] Guerschon Yabusele : « Ca a été un soulagement »

« On a le sentiment d’être l’une des meilleures équipes de la ligue. » Khris Middleton

Un vent nouveau souffle sur l’équipe installée dans le Wisconsin (et dans une nouvelle salle depuis le début de saison : le Fiserv Forum) depuis l’arrivée de Mike Budenholzer.

« Je pense que les équipes commencent à remarquer et réaliser que nous ne sommes pas les Bucks que nous étions quand je suis arrivé ici il y a 6 ans. Même par rapport à l’année dernière, on est une équipe complètement différente. » Khris Middleton via ESPN

« On a totalement adhéré je pense. On a fait une tonne de passes. L’année dernière, on n’aurait probablement pas fait 20 passes par match, ce qui doit être notre moyenne actuellement, donc c’est énorme pour nous. » Eric Bledsoe (26 points à 10/12, 4 rebonds, 6 passes)

« Cela va sans dire, Eric (Bledsoe) a été phénoménal. Des deux côtés du terrain. » Mike Budenholzer

Ce dernier a instauré un nouveau système basé sur la confiance, le mouvement de balle (Milwaukee est deuxième en NBA derrière les Warriors avec plus de 27 passes décisives par match) et les 3-points. L’équipe shoote à 44% de loin cette saison, et seuls les Rockets (47.5%) font mieux pour le moment.

« Ça surprend les gens je pense. Bud nous permet de les prendre avec confiance, donc on en met beaucoup plus et ça ajoute une dimension complètement différente pour nous. Je ne dirais pas que c’est nécessairement le plus gros changement par rapport à l’année dernière, je dirais qu’on a beaucoup de structure maintenant. On peut puiser dans plusieurs sets, c’est moins ‘freestyle’. » Malcolm Brogdon

Hier, c’est surtout à l’intérieur que les Bucks ont fait la différence, avec un différentiel énorme au nombre de points inscrits dans la raquette : 84 à 34 ! Sous Kerr, les Warriors n’ont jamais vécu ça. Et ils n’avaient pas encaissé autant de points depuis que les Suns leur avaient mis 154 points (sans prolongation) en 2009, soit 6 ans avant leur premier titre depuis 1975.

« On essaie de progresser à chaque match. On sera je l’espère une équipe encore bien meilleure en avril et mai. On a été très bons ce soir, et on aimerait continuer à jouer comme ça, surtout défensivement. » Brook Lopez

Auteur de 24 points en 26 minutes dans ce match, Giannis Antetokounmpo, trouve que son équipe gagne peu à peu en respect.

« Ça change un peu. Jour après jour. On doit juste continuer à mieux jouer. C’est tout. Et répondre présent tous les soirs parce qu’au final on fait ça pour gagner. » Giannis Antetokounmpo

Battus uniquement à Boston et à Portland en 11 matchs, les Bucks vont poursuivre leur calendrier avec deux nouveaux matchs à l’extérieur dans les prochains jours : l’un à Los Angeles pour y jouer les Clippers ce vendredi et l’autre à Denver, dimanche.

*Suivez également Basket Infos sur YouTube avec la chaîne du 6e homme pour des analyses inédites. Dans la dernière vidéo : le Top 6 des futures stars françaises en NBA*. Cliquez sur le logo pour vous abonner : 

Leave a Reply