Markelle Fultz : Que se passe-t-il vraiment avec son shoot et son épaule ?

Markelle Fultz : Que se passe-t-il vraiment avec son shoot et son épaule ?

Après l’affaire Kawhi Leonard la saison dernière, c’est le cas de Markelle Fultz qui laisse perplexe cette année. Bon, la situation n’était déjà pas très clair pour lui la saison dernière mais le flou autour du jeune meneur ne fait que s’épaissir.

On se disait qu’après une saison quasi-blanche et une intersaison où il aurait pu repartir de l’avant, Fultz, qui avait éclaboussé la NCAA de son talent au point d’être sélectionné avec le premier choix l’année passée, allait montrer ce qu’il vaut. Mais le meneur est en galère depuis le début de l’exercice. Il ne shoote toujours pas à trois points (14 tentatives en 19 matchs, pour 4 réussites) et ne convainc pas totalement dans le jeu de manière générale (8,2 points à 42% aux tirs et 29% à trois points, 3,7 rebonds et 3,1 passes décisives). Depuis l’arrivée de Jimmy Butler, il a même perdu sa place dans le cinq majeur et son temps de jeu est en chute libre.

Selon The Athletic, Fultz ne serait en fait pas encore débarrassé de blessure à l’épaule qui continuerait de le faire souffrir et il se serait en plus fait mal au poignet, ce qui l’empêcherait (encore plus) de tirer. De ce fait il va rencontrer un spécialiste du côté de New York lundi.

Le problème, c’est que l’impact de ses blessures varierait beaucoup selon les jours. Certaines fois, il ne pourrait apparemment presque pas lever le bras avec la balle dans la main, tandis que d’autres, ils ne serait presque pas affecté. Pour the Athletic, ceci explique le manque de régularité que l’on peut constater dans sa mécanique de tir.

Au départ, la blessure de Fultz a été diagnostiquée comme étant un problème d’omoplate déséquilibrée. En conséquence, le désormais sophomore a du réapprendre à tirer et portait un tee-shirt spécial pour régler le problème. Selon The Athletic, cette blessure date d’avant ses workouts pré-draft. Le joueur aurait tenté d’améliorer sa distance de shoot à trois points et se serait blessé en tentant de légèrement changer sa mécanique.

Problème, pendant son workout avec les Celtics, il a semblé mal en point physiquement aux yeux des recruteurs de Boston et sa nouvelle mécanique n’était pas efficace. La franchise pensait alors que le problème de mécanique pouvait se régler, mais ils avaient le sentiment que quelque chose n’allait pas chez le jeune joueur, ce qui a conduit le front office à monter un transfert pour descendre dans la draft et récupérer Jayson Tatum en lieu et place de Fultz.

Entre sa draft et la Summer League, le meneur a semble-t-il bien travaillé son shoot puisque sa réussite n’était pas si mauvaise à l’époque. Mais lors du training camp, sa mécanique avait encore changé et plus rien ne rentrait. Son coach Brett Brown et le GM Bryan Colangelo avaient alors déclaré que Fultz avait modifié son tir avec son entraîneur personnel, notamment pour avoir un point de relâchement du shoot plus haut, mais cela lui avait causé des douleurs à l’épaule. La franchise a alors tenté d’arranger les choses.

Avant ça, personne au sein de la franchise n’avait entendu parler du problème à l’épaule de Fultz. Ce n’est qu’après avoir constaté que le jeune meneur refusait les shoots à trois points que le staff a senti que quelque chose n’allait pas. Ils l’ont alors pris à part et lui ont demandé de prendre des trois points. Il aurait fait de multiples airballs.

Après quelques matchs de saison régulière, les Sixers l’ont finalement envoyé à l’infirmerie à cause de sa blessure et il n’est revenu que quelques matchs avant les playoffs, au cours desquels il n’a pas tiré à trois points. L’été dernier, Fultz est allé à Los Angeles pour travailler avec Drew Hanlen, un coach particulier reconnu, dans le but de totalement reconstruire son tir. Même si les débuts ont été difficiles, Fultz aurait réussi à retrouver une belle réussite au shoot à la fin de l’été et a publiquement expliqué qu’il s’attendait à avoir à nouveau un très bon shoot au début du training camp.

« Il se passait beaucoup de choses sur le changement de tir, mais j’avais un problème de blessure. Je suis quelqu’un d’optimiste donc je me disais que ça n’allait pas me stopper. Quand j’ai réalisé que je ne pouvais pas faire certaines choses à fond, je me suis dit que c’était en fait un vrai problème. Je devais trouver ce que c’était exactement, et c’est ce que nous avons fait au cours de la saison. Ça a pris longtemps et les gens ne pouvaient pas vraiment le comprendre, ils disaient que j’étais juste soft. Mais non, j’étais blessé. Nous avons finalement trouvé la solution et j’ai recommencé à bosser cet été. Tout est de retour, en mieux même. » Markelle Fultz en septembre dernier.

Au début de la présaison, les progrès étaient visibles mais pas encore convaincants, et ça n’a pas duré longtemps. Deux matchs en fait, et le meneur est retombé dans ses travers dès le début de sa saison régulière. Selon the Athletic, la mère de Fultz aurait été très en colère du manque de résultat de Hanlen après le premier match de la régulière et lui aurait crié dessus, forçant la fin de la collaboration entre le meneur et Hanlen.

Quelques temps plus tard, ce dernier a publié un tweet, vite supprimé, expliquant que Fultz n’était pas complètement guéri.

« Personne n’est jamais à 100%. Pour ce que j’en sais, il est en assez bonne santé pour aller sur le terrain et faire ce qu’il fait. Il joue au basket et le fait bien. Il va bien et il n’y a pas de théorie du complot. Il est en assez bonne santé pour jouer. Comme JJ Redick ou Joel Embiid. » Brett Brown.

Sauf le shoot du meneur continue à ne pas ressembler à grand chose, notamment sur la ligne des lancers, avec quelques tentatives horribles qui ont fait le buzz. Selon une source de the Athletic, le problème serait également mental.

Au final, le meneur montre malgré tout qu’il a un certain potentiel, même sans tir, grâce à sa défense et sa capacité à attaquer le panier et il peut très bien avoir une place en NBA, même avec un tir très hésitant. Mais si il ne veut pas subir les moqueries tout au long de sa carrière quant à son statut de premier choix de draft, il va falloir changer des choses pour retrouver son niveau. Et il a l’air d’en être conscient, puisqu’il voudrait apparemment quitter Philadelphie.

Via The Athletic.

Leave a Reply