Derrick Rose continue de briller et mène les Wolves à la victoire avec Karl-Anthony Towns 

Derrick Rose continue de briller et mène les Wolves à la victoire avec Karl-Anthony Towns 

Battus lors des deux derniers matchs, les Wolves ont bien réagi à Brooklyn avec un succès sur le score de 112 à 102. Ils portent leur bilan à 8 victoires et 11 défaites alors que les Nets sont eux désormais à 8-11.

Karl-Anthony Towns (21 points à 9/18 et 9 rebonds) et Derrick Rose (25 points à 11/17, dont 2/2 à 3-pts, 2 rebonds et 3 passes en 29 minutes) sont les deux hommes du match. KAT inscrit 17 points dans le 3ème acte pour permettre aux Wolves de faire le break alors que Derrick Rose a lui marquer 11 points en dernier acte pour repousser le comeback des locaux. Taj Gibson sort un match très solide avec 16 points à 6/7, 11 rebonds et 3 interceptions, alors que Jeff Teague ajoute 15 points à 4/8.

Les Nets ont eu de grosses difficultés offensives durant les premier quart et leur réveil a été trop tardif. Ils terminent avec seulement 41.8% aux tirs et 18 ballons perdus. Joe Harris et Spencer Dinwiddie sont les meilleurs scoreurs avec 18 points. DeMarre Carroll ajoute 13 points et Jarrett Allen et Shabazz Napier 12 chacun.

Comme souvent dans les rencontres jouées si tôt (12h) le spectacle n’a pas été au rendez-vous et ça a été très poussif pour les deux équipes en première mi-temps. Elles ont fait jeu égal et à la pause les Wolves menaient 54-49 à la faveur d’une grosse fin de 1ère mi-temps quart sous l’impulsion du trio Teague, Gibson et Dieng, qui a permis un 12-2. Gêné par les fautes en première mi-temps, Karl-Anthony Towns a pris les choses en main dans le 3ème quart, ultra-dominateur, il a initié un 13-4 pour permettre aux siens de prendre pour la première fois 10 points d’avance, 69-59. En difficulté en attaque, les Nets ont vu les Wolves s’envoler sur un nouveau gros passage de KAT, 89-72 après 3 quarts. Mais les Nets n’ont pas abdiqué et ont grappillé leur retard grâce à Jarrett Allen et DeMarre Carroll. A 4’40 du buzzer l’écart n’était plus que de 6 points, puis même 4 à 3 minutes de la fin sur 2 lancers de Dinwiddie. Rose, puis Covington ont plié l’affaire avec deux paniers consécutifs.

Leave a Reply