Habitué à ce qu’on le sous-estime, Tobias Harris n’est pas rancunier : « Ça ne m’a pas dérangé »

Habitué à ce qu’on le sous-estime, Tobias Harris n’est pas rancunier : « Ça ne m’a pas dérangé »

S’il est l’un des joueurs les plus réguliers de la ligue, le leader d’une équipe qui continue de surprendre à l’Ouest (3ème place, 11V-6D) et le seul joueur à plus de 20 points à minimum 50% aux tirs et 40% à 3-points et 8 rebonds de moyenne cette saison, Tobias Harris n’a pas la cote d’une superstar. À 26 ans, sa seule expérience en playoffs s’est soldée par un sweep 2 mois après son arrivée à Detroit suite à son transfert d’Orlando. Son jeu efficace fait peu d’étincelles et bien qu’il tourne à 21.4 points de moyenne en 17 matchs , l’exemplaire ailier n’a par exemple pas une seule fois atteint la barre des 30 points avec les Clippers cette année.

Son nom a même été cité dans les rumeurs avant le transfert de Jimmy Butler à Philadelphie.

« Ça ne m’a pas dérangé, c’était marrant. Au final, je suis tellement bien équipé et bien adapté à ce qui pourrait venir ensuite que rien ne me surprendra jamais. » Tobias Harris

Le joueur est allé directement se renseigner auprès du front office et de Doc Rivers. Ce dernier lui a indiqué qu’il était confiant sur le fait qu’il ne se passerait rien.

« Avec Tobias c’était facile, j’étais confiant. Ce n’était pas si difficile pour nous. On adore Tobias. Et on pense qu’il fait partie de notre futur ici. » Doc Rivers

Les transferts, Harris connaît bien. Depuis son arrivée en NBA en 2011 via la 19ème position de la draft, l’ailier originaire de New York a été successivement transféré par Milwaukee, Orlando et Detroit depuis.

« Dans ces moments-là vous pouvez vous dire qu’on vous accorde peu de valeur. Quand j’ai été transféré par Detroit, j’ai eu un peu ce sentiment. J’avais tout donné à chaque match pour cette équipe, fait tout ce que j’étais censé faire. » Tobias Harris

via Yahoo!Sports

Leave a Reply