Kevin Durant : « Je n’ai jamais vraiment cru au ‘ça va venir, on va finir par gagner un match’ »

Kevin Durant : « Je n’ai jamais vraiment cru au ‘ça va venir, on va finir par gagner un match’ »

Golden State a mis fin à sa plus longue série de défaites de l’ère Steve Kerr cette nuit avec un large succès 125-97 sur Portland à Oakland, le premier en cinq rencontres pour les doubles champions en titre. Après la rencontre qu’il a bouclé avec une belle feuille de stats (32 points à 13/21, 8 rebonds, 7 passes et 3 contres), Kevin Durant a voulu appuyer sur le fait que l’équipe était allée chercher cette victoire sans attendre que cette période de disette prenne fin toute seule comme par magie.

« Je ne crois pas au ‘ce sera terminé quand ce sera terminé’. En NBA, je ne crois pas aux contes de fées par rapport à ça. Ce ne sera pas terminé à moins qu’on joue et qu’on impose notre volonté sur le terrain, comme on l’a fait ce soir. On doit jouer avec la même passion et la même énergie que ce soir. Je n’ai jamais vraiment cru au ‘ça va venir, on va finir par gagner un match’. Ce soir on a fait un match complet et c’est ce qu’on va devoir faire à l’avenir. Ça ne va pas juste venir comme ça. Il faut qu’on fasse en sorte que cela arrive. » Kevin Durant

Toujours sans Stephen Curry (aine) et Draymond Green (orteil), l’équipe qui s’est détachée grâce à un 22-5 pour démarrer le 2ème quart-temps se remet aussi d’une altercation qui a fait beaucoup de bruit entre ce dernier (suspendu pour un comportement « au détriment de l’équipe ») et Durant la semaine dernière à Los Angeles.

« Ce soir on ressemblait aux Warriors. Avec un niveau d’activité des deux côtés du terrain. Vous avez tendance à contrer plus de tirs quand vous venez en aide et que vous tournez bien autour du ballon. Vous interceptez aussi plus de ballons aussi, on a enregistré 11 (season-high) 11 contres ce soir, donc c’était une très bonne soirée. Portland est dans une période difficile de son calendrier et revenait d’un long voyage de Milwaukee. Ce ne sont jamais des matchs faciles à jouer. Donc j’ai trouvé qu’on avait de l’envie et on avait bien sûr un peu faim après 4 défaites d’affilée. » Steve Kerr

Klay Thompson a lui aussi pris ses responsabilités dans ce match avec 31 points à 12/21 (4/9 à 3-points), 7 rebonds et 2 interceptions.

« Ça a juste montré combien on avait envie de gagner ce match, combien on avait faim. Croyez-moi, on était frustrés après ces 4 derniers matchs. On en a entendu parler par vous, les fans, c’est difficile mais c’est une longue saison. Vous avez vu ce soir combien on voulait gagner ce match dans notre énergie. » Klay Thompson

via ESPN

Leave a Reply