La salle des Pistons toujours désespérément vide; Blake Griffin : « C’est une fan base qui a des standards élevés »

La salle des Pistons toujours désespérément vide; Blake Griffin : « C’est une fan base qui a des standards élevés »

Depuis leur arrivée dans leur nouvelle salle, le Little Caesars Arena, en 2017, les Detroit Pistons ont bien du mal à faire le plein. C’est simple, ils affichaient la saison dernière le 29ème taux de remplissage de la NBA… Et encore, à l’époque, ça pouvait se comprendre puisque les Pistons, alors coaché par Stan Van Gundy, n’étaient vraiment pas performants. Mais depuis le début de l’exercice, le nouveau coach Dwane Casey est parvenu à mettre en place une vraie dynamique chez ses hommes qui pointent du coup à la cinquième place de la conférence Est, avec 11 victoires et 7 défaites. Pourtant, la salle reste désespérément vide, comme hier face aux Knicks (13 935 spectateurs sur les 21 000 que peut accueillir la salle).

« Ils faut que l’on montre aux fans qui on est pour s’assurer qu’ils nous fassent confiance pour qu’ils ne dépensent pas leur argent si durement gagné pour rien. Je sais que si on est fan de basket, on préfère une équipe qui gagne. Nous ne sommes pas un produit fini. » Dwane Casey.

Blake Griffin, qui avait félicité les supporters après la rencontre face aux Sixers, regrettait de ne pas voir plus de monde dans les tribunes après le match.

« Quand nous avons beaucoup de supporters, ça change tout. Il faut leur donner un produit dont ils seront fiers. C’est une fan base qui a des standards très élevés et il faut les atteindre. » Blake Griffin.

Pourtant, quand les Pistons occupaient encore leur salle mythique, l’Auburn Hill Palace, elle se remplissait plutôt facilement…

Via Detroit News et ESPN.

Leave a Reply