Avec Robert Covington, les Wolves se muent en muraille

Avec Robert Covington, les Wolves se muent en muraille

Après avoir encaissé 38 points dans le second quart face aux Rockets, les Wolves étaient menés 62-48 (55.% de réussite pour Houston). À la pause, avant même que Tom Thibodeau ne prenne la parole, les Wolves étaient bien conscients qu’il fallait faire quelque chose en défense.

« Nous savions que nous devions régler ça. » Robert Covington via Star Tribune

« À la mi-temps on a clairement dit qu’on devait changer les choses et être l’équipe qui en voulait le plus. Je pense que tout le monde dans la salle a vu que nous sommes revenus avec , un feu en nous pour revenir dans la rencontre. » Karl-Anthony Towns

Houston obtenait trop de 3-points en transition, trop de rebonds et Clint Capela trop de bonnes positions.

« On a parlé de ça. » Robert Covington

« Nous sommes entrés dans le vestiaires et nous avons clairement annoncé que nous devions changer des choses. Je pense que tout le monde dans la salle a vu que nous sommes revenus avec détermination, un feu en nous pour revenir dans la rencontre. Il y a une chose dont je suis fier ce n’est pas seulement notre attitude et le fait d’en avoir parlé, mais de l’avoir fait. » Karl-Anthony Towns

[Interview] Evan Fournier : « Ca me fait chier mais on a un match tous les deux jours et il faut passer à autre chose »

« Ça se voyait dans leur confiance, ils étaient simplement meilleurs en défense. » Eric Gordon

« Pour je ne sais quelle raison on a joué sans énergie en seconde mi-temps. Tout se passait très bien en 1ère mi-temps, et puis à la fin de la 1ère mi-temps on les a laissés revenir. » Mike D’Antoni

Dès la reprise, ça a été le jour et la nuit. Les Wolves ont infligé un 38-20 à leurs adversaires… qui ne marqueront ensuite que 9 petits points dans le dernier quart-temps (et ramassé un 42-14 dans les dents), soit 29 points (à 31.6%) sur toute la seconde mi-temps ! L’équipe s’est finalement imposée 103-91.

« Je vous mentirais si je disais que j’ai le souvenir d’un match pareil. » Karl-Anthony Towns

« Cela montre à quel point nous pouvons être bons défensivement. Nous étions vraiment concentrés. Tous les joueurs qui sont entrés sur le terrain se sont vraiment donnés en défense en seconde mi-temps et cela nous à permis de les tenir. » Robert Covington

16ème défense NBA avec 108.4 points pour 100 possessions encaissés par match, Minnesota se construit une identité défensive selon Covington, membre de la All-NBA First Defensive Team sous le maillot des Sixers en 2017-18. Dans ce match, Minnesota a tenu ses adversaires à 100 points ou points dans 7 de ses 10 derniers matchs depuis son arrivée.

« Oh, absolument. Avec un gars comme moi qui débarque, avec la façon dont je me comporte et je mets les autres devant leurs responsabilités. La façon dont je mène par l’exemple. Tout ça et très contagieux. Vous pouvez déjà voir comment les gars élèvent leur niveau. C’est l’effet que je veux avoir, une influence positive sur cette équipe. C’est unique de voir comment nous avons déjà créé une alchimie. »
12ème de la conférence Ouest avec un bilan de 12 victoires pour 12 défaites, Minnesota (5 victoires sur les 6 derniers matchs) tentera de poursuivre sa bonne série contre Charlotte mercredi, avant d’aller affronter les Trail Blazers chez eux samedi.

Leave a Reply