Gregg Popovich : « Avez-vous déjà regardé LeBron jouer ? C’est LeBron James, c’est ce qui le rend difficile à défendre »

Gregg Popovich : « Avez-vous déjà regardé LeBron jouer ? C’est LeBron James, c’est ce qui le rend difficile à défendre »

Ridiculisés par le Jazz d’Utah la veille, les Spurs de San Antonio se déplaçaient au Staples Center, où ils s’étaient imposés un peu plus tôt dans la saison en prolongation. Dans le sillage d’un excellent trio Rudy Gay (31 points à 12/21), DeMar DeRozan (32 points à 12/27) et LaMarcus Aldridge (21 points à 7/14 et 9 rebonds) ils se sont retrouvés en position idéale en dernier quart, devant 95-87. Mais comme souvent un certain LeBron James est entré en piste. DeMar DeRozan le connait bien puisqu’il lui a barré la route à de très nombreuses reprises ces dernières saisons.

« Dans le crunch time le ballon lui est donné. Quelques choses ont changé (depuis Cleveland), mais en fin de rencontre c’est quand même le même LeBron. »

Toutes les équipes le savent, le ballon va être pour lui, mais réussir à le stopper c’est une autre histoire. Les Spurs ont pris la foudre en pleine tête lorsqu’il a signé 12 points de suite dont un énorme shoot à 3-points pour un 12-2 à lui tout seul qui a propulsé les Lakers en tête 99-97.

« Ils ont mis beaucoup de shoots en fin de rencontre. Il faut leur donner du crédit. LeBron a été le générateur et il a mis de gros tirs à 3-pts. Il a fait un tout petit peu de tout et il a plié l’affaire. » Gregg Popovich

« Nous n’avons pas pu faire ces stops critiques quand nous avions besoin de les faire et cela nous a tués dans les dernières minutes du match. » DeMar DeRozan

Il a finalement inscrit 20 de ses 42 points en dernier quart face à des Spurs impuissants et qui s’inclinent face à lui pour la première fois depuis le 30 janvier 2016. En plus de ça, Josh Hart et Lonzo Ball ont rentré 3 tirs à 3-pts de suite pour faire définitivement basculer la rencontre alors que Aldridge et DeRozan avaient remis les leurs en tête. LeBron a mis un point d’honneur à assommer les Spurs sur un nouveau tir derrière l’arc à très très longue distance avec seulement 1’12 à jouer, 115-109, game over. Les Californiens ont marqué quasiment sur toutes les possessions dans le money time face à une défense aux abois. Quand on demande à Pop ce qui a rendu les Lakers si difficiles à défendre dans ce quart, il rétorque :

« Avez-vous déjà regardé LeBron jouer ? C’est LeBron James, c’est ce qui le rend difficile à défendre. » Pop

C’est le 14ème revers des Spurs pour seulement 11 victoires, ce qui les place 15ème de la conférence Ouest avec une défense qui a encaissé au moins 120 points à 9 reprises. Mais ce soir c’était bien mieux et ils y trouvent du positif.
« Le résultat n’est pas allé dans notre sens mais la vérité c’est que nous avons progressé. Un des facteurs importants c’est que nous avons joué avec bien plus de cœur que lors de nos 4 derniers matchs où nous avons perdu de 30 points. » Patty Mills
« 
« Ca fait vraiment chier de perdre, surtout quand tout le monde se bat aussi dur. C’est frustrant. Cette franchise n’a pas l’habitude de perdre comme ça. Ils n’ont pas perdu depuis longtemps. Voilà tout, vous ne voulez juste pas perdre. » DeMar Derozan

« Il y a une une progression jusqu’à ce 4ème quart. Ce sont des étapes. Nous apprenons. Nous n’arrivons juste pas à finir les matchs. Nous devons apprendre comment faire désormais. » Rudy Gay

Via San Antonio Express News

Leave a Reply