Premiers signes de frustration pour Frank Ntilikina ? 

Premiers signes de frustration pour Frank Ntilikina ? 

Relégué sur le banc depuis quelques temps, Frank Ntilikina n’en est même pas sorti lors des deux derniers matchs. D’habitude très calme et plutôt cool, la presse new yorkaise a noté chez lui une attitude un peu différente hier lors de la séance de questions après l’entraînement. Il a montré pour la première fois un peu de frustration, notamment quand on lui a demandé comment il tenait le coup pendant cette période difficile ?

« Vous me voyez là, comment est-ce que j’ai l’air ? » Frank

« Ca a l’air d’aller » répond le journaliste

« Je vais bien. Comment est-ce que j’ai l’air d’aller sur le terrain ? » Frank

« Tu as l’air de bosser dur » répond le journaliste

« Bien sûr, je dois faire ce que j’ai à faire. Je bosse, je reste positif et j’encourage mes coéquipiers. » Frank

Quand on lui demande s’il pense jouer face aux Celtics ce soir, il répond à nouveau par une question

« Qu’a dit le coach ? » Frank

Que c’était une possibilité.

« Alors c’est possible. » Frank

Forcément ce n’est pas simple de ne pas jouer surtout pour un joueur peu expérimenté qui n’a qu’une seule envie, montrer de quoi il est capable. Pour le moment il n’y a aucune garantie pour le Français puisque avec le retour de Courtney Lee, pourtant annoncé sur la liste des transferts, ça fait un concurrent de plus, qui a joué 14 minutes face aux Wizards. Quand on demande à Fizdale si c’est en quelque sorte une punition, il répond :

« C’est quelque chose qu’il faut demander au joueur. Je ne sais pas. Quelle est votre intention ? Je dois d’abord penser au groupe plus que tout autre chose. J’aurai toujours de l’empathie pour le joueur s’il ne joue pas. J’essaye toujours d’aider le joueur dans les domaines, qui je pense, l’aideront à revenir en jeu. Mais j’essaye de penser au groupe dans l’ensemble et au pouls du groupe, et la façon dont cela affecte le groupe dans son ensemble. » Fizdale

Le message est quand même clair, Frank doit faire plus et doit bosser

« Je ne sais pas si c’est une leçon. Je veux qu’il continue de bosser dur, qu’il travaille sur les choses dont nous parlons, de façon à ce que lorsque son heure viendra de nouveau, il soit prêt. » Fizdale

Les choses à bosser ce sont :

« Les fondamentaux, le shoot, notre défense, le spacing, l’exécution. Il bosse dur. Puis à l’heure actuelle Dot (Damyean Doston) est énorme, et c’est juste de le faire jouer. Mais je ne vais pas hésiter à mettre Frank sur le terrain. C’est un joueur NBA qui peut nous aider. Vous ne savez pas d’un match à l’autre. Je veux juste qu’il soit prêt quand il aura de nouveau une chance. » Fizdale

En attendant sa chance, Frank bosse

« Il faut continuer de bosser, de faire confiance à ce que je fais chaque jour. Continuer d’avoir confiance dans le fait que le boulot va finir par payer. C’est la décision du coach de ne pas me mettre sur le terrain, mais nous bossons ensemble sur ça. Je serai prêt quand le moment où il me rappellera viendra. » Frank

La chance elle viendra :

« Il est juste là. Je l’ai là sous la main prêt à l’utiliser. Il n’est pas encore sorti de la rotation. » Fizdale

L’exemple à suivre ce sont ceux de Trey Burke et Dotson, pas dans la rotation ou qui en sont sortis mais ont fait très bonne impression lorsqu’ils ont eu leur chance.

« J’ai vu qu’ils avaient bien répondu lorsqu’ils sont revenus sur le terrain, avec le bon état d’esprit. L’état d’esprit c’est qu’il faut être prêt quand le coach s’appuiera de nouveau sur moi. Il faut bosser sur tout ce que je peux bosser pour m’assurer de rester en forme et que je reste au top de ma forme. Et je dois m’assurer de progresser. » Frank

Via NY Post

2 Comments

  1. Il a un long contrat et il est jeune c'est ce qui le sauve.
    Il réussira en NBA quand il laissera sa timidité au vestiaire.
    En tout cas il a le temps, ca sert a rien de stresser.

    1. Il réussira surtout s'il a son ticket de sortie du marasme de NY. Y'a absolument aucun coaching logique dans cette équipe, c'est une foire de basket avec une absence de système et des tirs en première intention dans tous les sens.
      Comme tu le disais, un joueur timide ne peut pas réussir dans cette situation. Qu'il aille à Phoenix ou à Orlando, ça manque de meneur et c'est à peu près bien coaché !

Leave a Reply